QUESTION DU JOUR

Fin des soldes : bientôt 450 euros d'amende par vêtement invendu jeté ?

©Song_about_summer/Shutterstock

Les marques qui ne trouveront pas de solution pour écouler leurs vêtements invendus pourraient dès l'an prochain être sanctionnées d'une amende de 450 euros par produit, d'après les informations fournies par l'Alliance du commerce au Figaro.

Interrogé par Le Figaro, Guillaume Simonin, directeur des affaires économiques de l'Alliance du commerce, a indiqué, après avoir avoir obtenu la version provisoire du projet de loi sur l'économie circulaire, que "tout metteur sur le marché d'un produit textile devra trouver une solution pour écouler ses invendus, en rentrant par exemple leurs produits abîmés ou utilisés dans un circuit de recyclage", et que si les marques ne respectaient pas ces conditions, elles seraient "sanctionnées d'une amende de 450 euros par produit". Une mesure qui devrait être votée à la fin de l'année de 2019.

Pour rappel, le 23 avril 2018,  le gouvernement présentait sa "feuille de route pour une économie 100 % circulaire" afin de "limiter le gaspillage et faire de nos déchets de nouvelles ressources". Celle-ci prévoit notamment de "s'assurer que les invendus de cette filière (textile) ne soient ni jetés, ni éliminés".  Un engagement qui répond à la demande formulée par Emmaüs : l’association préconise l’adoption d’une loi obligeant les enseignes de la mode à donner leurs vêtements invendus à des associations. 

Une demande non sans lien avec plusieurs scandales, dont celui concernant l’enseigne H&M, qui à l’automne 2017 était accusée par une chaîne de télévision danoise de brûler des vêtements invendus – 60 tonnes de vêtements neufs. 

Selon vous, les vêtements invendus devraient-ils être donnés à des associations ?

Choix
A lire aussi
Commentaires
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.