Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Corse : des repas gratuits pour tous les étudiants

©ChiccoDodiFC/Shutterstock

A l'université de Corse à Corte, tous les étudiants, boursiers ou non, pourront bénéficier dès cette rentrée de deux repas gratuits par jour dans les restaurants universitaires, a indiqué à l'AFP le Crous qui assure que c'est "une première en France".

"Pour cette rentrée, la grande nouveauté qui est une première en France puisque sur les 26 Crous, nous sommes le seul à avoir cette possibilité grâce à un partenariat avec la Collectivité de Corse, c'est la gratuité intégrale pour les boursiers comme les non-boursiers" dans les restaurants universitaires de Corte, a déclaré à l'AFP Jean-Felix Pasqualini, directeur de la vie étudiante au Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous) de Corse.

Sur présentation d'un justificatif de leur statut, "les étudiants peuvent déjeuner, diner gratuitement dans les structures de restaurations. C'est le repas social étudiant, c'est-à-dire entrée-plat-dessert, tout ce qui est snacking et autre, il n'y a pas de gratuité", a-t-il précisé.

"Le principal objectif est de lutter contre la précarité étudiante. Il est inconcevable que l'on ait des jeunes qui ne fassent qu'un repas par jour comme on l'entend trop souvent dans les médias", a-t-il fait valoir, voulant "faire le maximum pour leur assurer au moins ce bien-être-là : avoir des conditions de vie acceptables et pouvoir étudier en toute sérénité, le ventre plein".

80 000 repas annuels gratuits

Le Crous prévoit ainsi de servir "80 000 repas annuels gratuits pour les étudiants entre le 5 septembre 2022 et le 31 juillet 2023. On table sur 600-700 repas le midi et environ 150 le soir", a-t-il détaillé.

Pour financer cette mesure, la CDC a octroyé un financement de "plus de 200 000 euros".

L'institution avait déjà fait une mesure similaire pendant la crise Covid : "pendant l'année universitaire 2021-2022, il y avait la gratuité complète des repas pour les étudiants boursiers dans les structures de restaurations universitaires", a rappelé M. Pasqualini.

"Le repas des boursiers était fixé par une mesure gouvernementale à un euro pour tenir compte de la crise Covid et de la précarité étudiante qui en avait découlé, et la CDC nous avait donné un coup de pouce en finançant le reste à charge du boursier, le fameux 1 euro ce qui amenait à la gratuité totale pour les boursiers", a-t-il détaillé. "Pour les non-boursiers, le prix du repas étant fixé à 3,3 euros, la CDC abondait à hauteur de un euro ce qui ramenait le repas à 2,3 euros".

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.