Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Comment habiller bébé sans danger ?

© Pixabay

Les bébés peuvent être exposés à de nombreuses pollutions au quotidien. ID vous livre quelques conseils pour limiter les risques au maximum en les habillant de manière responsable.

L’arrivée d’un bébé est toujours un moment particulier. Alimentation, ameublement ou encore hygiène, les recommandations pullulent pour aider les parents à faire le bon choix. Il reste néanmoins un secteur encore nébuleux sur lequel les familles font souvent l’impasse : l’habillement. ID décrypte les risques à connaître, les dangers insoupçonnés à éviter et les bonnes attitudes à adopter.

Quels dangers pour bébé ? 

Lors de ses trois premières années de développement, le corps de l’enfant va assimiler un grand nombre de choses. Les mauvaises particules et la pollution en font malheureusement partie. Ce procédé s’appelle la bioaccumulation, ou le phénomène d'absorption et de concentration de substances chimiques présentes dans l’air et sur des surfaces dans l’organisme.

Or, un grand nombre de ces substances entrent dans la fabrication des vêtements qui seront directement en contact avec son épiderme. Teintures de synthèse, matériaux synthétiques, perles et paillettes ingérables et particules de métal sont autant de toxiques cachés auxquels on ne pense pas toujours quand on souhaite habiller son enfant. 

Selon un rapport de mars de 2022 de l’Anses, il existerait pourtant des dizaines de substances chimiques, utilisées volontairement ou présentes comme impuretés dans les habits. Certaines peuvent par exemple provoquer des allergies cutanées. Un danger alors que l’on sait que, lors des ses premiers jours, le bébé est extrêmement fragile, du fait de sa peau fine et de sa vulnérabilité. “Des études montrent aussi la présence de paraphénylène diamine (une substance dont la présence augmente au fil des lavages), des colorants allergènes, des métaux lourds et la formaldéhyde, substance cancérigène découverte entre autres dans les élastiques des vêtements”, précise Mariette Payeur, la fondatrice de la marque de vêtements pour enfants Little Woude

Comment bien choisir des vêtements sans danger ? 

Quand on parle de vêtements et autres articles textiles, pour éviter que le bébé entre en contact avec des substances nocives pour leur santé, les articles textiles dans des matières naturelles (coton, lin, soie, chanvre, laine, coco, bambou), de préférence issues de l’agriculture biologique et certifiées, sont à privilégier. Le label GOTS offre une bonne garantie.  “Pour l’achat de vêtements et autres articles textiles, le mieux est de choisir des articles dans des matières naturelles certifiés comme le coton bio certifié GOTS qui est utilisé par Little Woude pour tous ces vêtements. Préférez donc les vêtements bio et sans motifs. Plus les vêtements sont simples, moins votre bébé risque d’être en contact avec des produits chimiques” complète Mariette Payeur. Attention cependant à la tendance des tissus recyclés, car même s’ils peuvent paraître intéressants, un polyester recyclé reste un tissu en polyester et les produits chimiques utilisés pour fabriquer les textiles ou tissus neufs ne disparaissent pas au moment du recyclage. 

Privilégiez également une production locale car les articles qui voyagent en containeur ont souvent été traités aux substances chimiques. “Le lieu de fabrication est aussi à prendre en considération car plus l’article vient de loin, moins il y a de contrôle fiable et plus il y a de risques d’intrants chimiques lors du transport. Chez Little Woude, tous nos vêtements sont fabriqués dans notre propre atelier de couture situé à Rochefort, en Charente-Maritime.” ajoute Mariette Payeur. 

Enfin, la manière d’entretenir les habits, et plus particulièrement le choix de la lessive, a une importance à ne pas négliger : selon l’Anses, de nombreux produits disponibles dans les commerces présentent des traces d'alkylphénols, de phtalates et de parabènes : des perturbateurs endocriniens

Les autres bons réflexes à adopter 

Les vêtements évolutifs, la seconde main ou encore les pièces réversibles apparaissent comme des alternatives intéressantes. En ayant besoin de moins d’articles, on fait aussi de la place dans les placards et on apprend aux enfants qu’on n’a pas besoin d’avoir beaucoup de vêtements. “La prise de conscience et la sensibilisation doivent débuter dès le plus jeune âge. Au lieu d’acheter des habits neufs régulièrement, on peut aussi se contenter d’une pièce de bonne qualité qui dure et offre plusieurs possibilités” ajoute Mariette Payeur. 

C’est aussi un bon moyen de sensibiliser votre entourage. “En effet, qui n’a pas déjà reçu un cadeau de naissance dont la taille ou la saison ne correspondait pas ? Si vous êtes à la recherche d’un cadeau original et éco-responsable, les vêtements évolutifs et réversibles seront vos meilleurs alliés. En plus de leur durée dans le temps, ils s’adapteront à vos humeurs grâce à leur réversibilité” conclut Mariette Payeur. 

En partenariat avec Little Woude. 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.