Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Après les brosses à dents, on peut désormais recycler... ses montres !

©Creative Caliph/Shutterstock

Certains objets inutilisés et difficiles à recycler s'entassent parfois chez nous sans que l'on n'ose les amener dans une déchetterie, alors qu'ils pourraient connaître une deuxième vie. Les initiatives commencent toutefois à fleurir en France pour nous permettre de remédier à cela : Louis Pion, entreprise française spécialisée dans l'horlogerie, lance son opération de recyclage des montres. 

ID vous parlait récemment d'une opération concernant le recyclage des sèche-cheveux, et vous apprenait également que l'on peut désormais donner un nouveau destin à ses brosses à dents au lieu de jeter, grâce à l'entreprise spécialisée dans le traitement des déchets difficiles à recycler TerraCycle (voir comment s'y prendre ici). 

L'entreprise française spécialisée dans l'horlogerie Louis Pion a souhaité pour sa part, dans le cadre de sa politique RSE, proposer cette solution pour nos vieilles montres, avec l'organisme de recyclage des montres et des bijoux usagés Eco-Tempo. Elle lance une opération spéciale, débutée le 8 avril et qui se poursuivra jusqu'au 1er mai : chacun est invité à amener ses anciennes montres (en état de marche ou non, neuves ou d’occasion, abîmées ou en bon état) dans une boutique Louis Pion n'importe où en France en échange d'un bon achat. Celles-ci seront alors recyclées. Si cette opération spéciale vise à mettre en lumière ce service, il faut savoir que des urnes de collecte sont disponibles en tout temps dans les boutiques de l'entreprise. En 2018, plus de 330 kg de montres ont ainsi été collectés. 

Que deviennent ces montres ?

"Tout d’abord, tous les éléments dorés, argentés ou rose gold sont séparés et prélevés, précise Louis Pion dans un communiqué. Ils peuvent provenir du boîtier de la montre, du bracelet en métal, du fond de boite mais aussi du mouvement, la partie technique de la montre qui permet de mettre en action des aiguilles. Ces éléments sont soit en acier, en laiton, en alliage ou en métaux précieux tels que de l’or ou du cuivre. Chaque type de matériau collecté est identifié, trié puis dirigé vers des filières spécialisées qui pourront les fondre et les réutiliser dans des circuits de production d’objets neufs. La pile, quant à elle, est prélevée et redirigée vers les éco-organismes spécialisés dans la gestion des piles et accumulateurs." 80 % du poids d'une montre peut être recyclé, fait remarquer la marque. Le verre et les bracelets en cuir sont traités comme des déchets ménagers et soumis à dégradation naturelle.