En 2020, la climatisation a été responsable de près de 5 % des émissions de gaz à effet de serre produites par le secteur du bâtiment, selon l’ADEME.
©Wstockstudio/Shutterstock
Info Partenaire

Comment rafraîchir son logement sans climatisation ?

En été, la hausse des températures, notamment lors d’épisodes de canicule, peut conduire à l’achat de climatiseurs dans l’urgence. Le choix se porte alors principalement sur des climatiseurs mobiles particulièrement consommateurs d’électricité et assez coûteux à l’utilisation. Vers quelles autres solutions se tourner ? En partenariat avec l’ADEME, ID livre quelques pistes. 

Changement climatique oblige, les épisodes de canicule sont amenés à se multiplier encore ces prochaines années. Pour vivre dans un logement frais et confortable, l’achat d’un climatiseur apparait souvent comme une solution. Un acte qui n’est toutefois pas sans conséquence sur l’environnement. En 2020, la climatisation a été responsable de près de 5 % des émissions de gaz à effet de serre produites par le secteur du bâtiment, selon l’ADEME.  

Il est pourtant possible de se tourner vers des alternatives moins énergivores et plus respectueuses de la planète. Tour d’horizon. 

Protéger ses fenêtres du soleil 

Volets (notamment roulants), stores ou brise-soleil, pare-soleil, écrans et auvents...les protections extérieures se révèlent particulièrement efficaces pour bloquer les rayons du soleil et les empêcher de taper sur le vitrage. Si aucune protection ne peut être installée à l’extérieur, il est conseillé d’avoir recours à des protections en intérieur : stores textiles, films anti-infrarouge ou anti-chaleur, rideaux isolants thermiques pour diminuer la transmission de chaleur dans la pièce... 

Fermer ses fenêtres très vite pour garder la fraîcheur à l’intérieur 

Il convient de fermer les fenêtres bien avant que la température extérieure ne dépasse celle du logement. La raison ? La chaleur peut augmenter rapidement dans la matinée. En fermant vite ses fenêtres, on garde mieux dans son logement la fraîcheur gagnée pendant la nuit et le petit matin et on empêche la chaleur du dehors de rentrer. 

Utiliser un ventilateur pour gagner en confort 

L’ADEME conseille de choisir un ventilateur portable ou de plafond, à utiliser quand les fenêtres sont fermées. "Ces appareils créent des mouvements d’air qui, en passant sur la peau, favorisent l’évaporation de la transpiration et procurent une sensation de fraîcheur", poursuit l’agence. On peut ainsi ressentir quelques degrés de moins que la température réelle de la pièce. 

Aérer la nuit et au petit matin 

Quand l’air extérieur devient plus frais, c’est le moment d’ouvrir en grand les fenêtres et les volets. Dans un logement traversant, il est très efficace d’ouvrir les fenêtres des deux côtés pour créer un courant d’air et évacuer plus efficacement la chaleur. "Si votre maison a plusieurs niveaux, ouvrez les fenêtres en bas et en haut. Cela favorise l’évacuation de l’air chaud ("effet cheminée")", recommande l’ADEME.  

Végétaliser le plus possible la terrasse, le balcon et devant les fenêtres 

Les végétaux font de l’ombre et, par évapotranspiration, apportent de la fraîcheur. Celles et ceux qui disposent d’une terrasse ou un balcon, il est conseillé d’installer des pots de végétaux qui résistent bien à la chaleur et qui n’ont pas besoin de beaucoup d’eau. Une pergola peut également créer de l’ombre qui évitera à la terrasse de stocker de la chaleur toute la journée. Devant les fenêtres à l’ouest et au sud, il vaut mieux planter des végétaux à feuilles caduques car en perdant leurs feuilles en hiver, ils laisseront entrer le soleil pour réchauffer un peu la maison.  

Eviter les surfaces bétonnées autour de la maison 

Les surfaces minérales (en pierre, en béton) stockent la chaleur toute la journée et la restituent la nuit. Si votre maison est entourée de terrasses, allées ou plates-bandes bétonnées, vous aurez plus de difficultés à profiter de la baisse nocturne des températures pour la rafraîchir. De plus, si les sols ne sont pas bétonnés autour de la maison, l’eau pourra mieux s’y stocker et rafraîchir l’air ambiant en s’évaporant. 

Fortes chaleurs : 5 astuces pour rafraîchir son intérieur à moindre coût

En partenariat avec l’ADEME. 

Envie de découvrir d’autres solutions ? Retrouvez ici le tuto “Comment garder son logement frais en été ?” et ici le guide "Adapter son logement aux fortes chaleurs" réalisés par l’ADEME. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !  

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #12 : "Ecologie : gagner plus, dépenser moins”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour associer économies avec écologie ! 

#TousActeurs