Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

5 conseils pour rafraîchir son logement à moindre coût

Les épisodes de forte chaleur se multiplient d’année en année. Dès lors, comment faire pour maintenir son intérieur au frais sans avoir recours à des solutions coûteuses et néfastes pour l’environnement ? En partenariat avec l’ADEME, ID livre quelques clés. 

Sous l'effet du réchauffement climatique, les vagues de chaleur se font de plus en plus fréquentes et intenses d’été en été. Pour supporter cette hausse des températures, la climatisation apparait souvent comme une solution. Or, son impact sur l’environnement n’est pas négligeable. 

En 2020, la climatisation a été responsable de près de 40% des émissions de gaz à effet de serre, produites par le secteur du bâtiment. D’autres alternatives moins énergivores et moins coûteuses permettent de protéger son logement des fortes chaleurs sans nuire à la planète. Tour d’horizon avec Florence Clément, coordinatrice de l’information grand public et jeunes à l’ADEME.  

Freiner le plus possible l’entrée de la chaleur en fermant ses volets et fenêtres la journée 

Il convient de fermer volets et fenêtres bien avant que la température extérieure ne dépasse celle du logement. Les rayons du soleil captés par un vitrage renvoient beaucoup de chaleur dans un intérieur. “Mieux vaut donc les bloquer avant qu’ils ne tapent sur les fenêtres et les baies vitrées, notamment les plus exposées, au sud et à l’ouest”, note Florence Clément. Pour cela, les protections solaires extérieurs sont les plus efficaces. A défaut, des protections en intérieur peuvent être envisagées : stores textiles, films anti-infrarouge ou anti-chaleur, rideaux isolants thermiques... 

Aérer la nuit et au petit matin 

Quand l’air extérieur devient plus frais, c’est le moment d’ouvrir les fenêtres et les volets. “Dans un logement avec plusieurs étages, ouvrir les fenêtres en bas et en haut est une solution particulièrement efficace car l’air chaud monte naturellement (effet cheminée). Cela facilite la circulation et l’évacuation de l’air”, observe Florence Clément. Dans un logement traversant, il est possible d’ouvrir les fenêtres des deux côtés pour créer un courant d’air et évacuer plus efficacement la chaleur. 

Utiliser un ventilateur pour gagner en confort 

Dans son guide “Adopter son logement aux fortes chaleurs”, l’ADEME recommande de choisir un ventilateur portable ou de plafond, à utiliser quand les fenêtres sont fermées. Ces appareils créent des mouvements d’air “qui, en passant sur la peau, favorisent l’évaporation de la transpiration et procurent une sensation de fraîcheur.” Ils consomment beaucoup moins d’électricité qu’un climatiseur.  

“De plus en plus de Français s’équipent de systèmes de climatisation dans l’urgence sans mesurer les effets sur l’environnement et leur facture d’électricité. Pour un mois d’utilisation, un climatiseur mobile peut coûter plus de 130 euros à l’usage. Ces climatiseurs sont de plus peu efficaces puisqu’il faut laisser une porte ou une fenêtre ouverte pour laisser passer la gaine d’évacuation. L’air chaud extérieur entre donc continuellement dans la pièce”, relève Florence Clément.  

Végétaliser son balcon, sa terrasse et son jardin 

Les végétaux permettent de faire de l’ombre sur les façades et autour de la maison, mais ils rafraîchissent aussi l’atmosphère grâce à l’évapotranspiration. L’eau qu’ils puisent par les racines est rejetée par les feuilles sous forme de vapeur d’eau. Les gouttelettes d’eau captent alors les calories de l’air et le refroidissent. “Si vous avez un jardin, plantez une haie près de la maison pour protéger des rayons du soleil à l’ouest tout en laissant l’air circuler”, fait remarquer Florence Clément. Dans son guide “Adopter son logement aux fortes chaleurs”, l’ADEME livre d’autres solutions pour ceux qui possèdent un jardin. Il peut notamment être utile de placer un arbre isolé devant une baie vitrée, au sud et à l’ouest, ou encore d’installer une pergola au-dessus de sa terrasse. 

Eviter les surfaces bétonnées autour de la maison 

Les surfaces minérales (en pierre, en béton), stockent la chaleur toute la journée et la restituent la nuit. Ainsi, si votre maison est entourée de terrasses, allées ou plates-bandes bétonnées, vous aurez plus de difficultés à profiter de la baisse nocturne des températures pour la rafraîchir. De plus, si les sols ne sont pas bétonnés autour de la maison, l’eau pourra mieux s’y stocker et rafraîchir l’air ambiant en s’évaporant. 

 En partenariat avec l'ADEME.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.