Les coccinelles larves et adultes se nourrissent principalement de pucerons.
©Myriams-Fotos/Pixabay
Biodiversité

Jardinage : à Caen, une distribution de coccinelles pour lutter contre les pucerons

Article réservé aux abonnés

Comme chaque année depuis 1984, la ville de Caen organise une distribution de pontes de coccinelles. Agissant comme un insecticide naturel, ces dernières s’alimentent presque exclusivement de pucerons.

Depuis le 21 avril et jusqu’au 7 juillet inclus, les jardiniers en herbe comme les plus expérimentés peuvent venir chercher leurs pontes de coccinelles au Jardin des Plantes de Caen. L’objectif : lutter contre les pucerons de manière responsable. 

Comment ça marche ?

Distribuée gratuitement, chaque boite contient en moyenne une cinquantaine d’œufs de coccinelles, déposée sur trois languettes en papier. "L’idée, c’est que chaque jardinier garde sa boîte chez lui, dans sa maison, durant un à deux jours, de façon à faire maturer les œufs", explique Xavier Dussard, responsable de l’animation au Jardin des plantes de Caen. "Une fois que les œufs deviennent gris/noirs, ils sont prêts à éclore. Alors, il faut placer les languettes au plus près des pucerons, on les accroche sous une feuille avec une agrafe ou une pince à linge… et ensuite, on laisse faire la nature". 

Beaucoup de coccinelles asiatiques ont été introduites volontairement ces dernières décennies, dans le cadre d’une lutte biologique. Néanmoins, on se rend compte que désormais, elles supplantent nos espèces indigènes de coccinelles.

Une fois sortie, chaque larve se nourrit quotidiennement d’une cinquantaine de pucerons pendant près d’une vingtaine de jours. C’est alors que la magie opère : "ensuite, les larves se nymphosent pour devenir des coccinelles. Cependant, dès lors qu’elles atteignent le stade adulte, elles ne restent pas forcément dans le jardin".

Les coccinelles, un insecticide bio ?

Ce sont des larves de coccinelles à deux points qui sont distribuées. Élevées au cœur de l’insectarium de la ville de Caen, ces dernières font partie intégrante de l’écosystème. Un facteur primordial pour ne pas bousculer la biodiversité, explique Xavier Dussard. "À titre d’exemple, beaucoup de coccinelles asiatiques ont été introduites volontairement ces dernières décennies, dans le cadre d’une lutte biologique. Néanmoins, on se rend compte que désormais, elles supplantent nos espèces indigènes de coccinelles. De notre côté, l’impact se veut plus que minime, d'autant plus que la répartition de la distribution grand public est suffisamment large pour ne pas perturber les populations naturellement présentes."

Une distribution traditionnelle

La ville de Caen organise cette distribution tous les ans depuis 1984. Un rendez-vous annuel aux allures de traditions, qui réunit les plus jeunes comme les plus âgés : "On voit des anciens qui viennent depuis des années parce qu’ils ne peuvent pas jardiner sans leurs coccinelles, mais aussi des néo-jardiniers âgés de 20 à 30 ans qui débutent complètement".

D’ailleurs, comme le rappelle Xavier Dussard, aucune obligation de faire partie des locaux pour demander sa petite boîte. "La seule condition, c’est d’avoir des pucerons. On donne une seule boîte par personne, mais n’importe qui peut venir en chercher. Nous avons un jardinier qui est venu de Cherbourg par exemple."

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !  

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #12 : "Ecologie : gagner plus, dépenser moins”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour associer économies avec écologie ! 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeurs

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.

* Offre sans engagement valable pour toute nouvelle souscription d’un abonnement à l’Infodurable. Au-delà du 1er mois, à défaut de résiliation, reconduction tacite de l'abonnement à 6,90€ par mois. Le client peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement. Cette résiliation prendra effet le dernier jour de la période d'abonnement en cours.
Pour toute question, vous pouvez contacter notre service client par mail contact@linfodurable.fr.