©StockPhotoAstur/Shutterstock
Biodiversité

86 % des Français se sentent concernés par l'état de la biodiversité

Comment ont évolué les mentalités françaises sur la biodiversité depuis 2018 ? Le dernier sondage de l’Office Français de la Biodiversité, réalisé par l’institut BVA fin 2022 et paru le 13 juin 2023, dresse le portrait d’une population française plutôt concernée par le sujet.

Depuis quatre ans et le dernier sondage, l’écologie et en particulier les questions de biodiversité ont lentement émergé dans la société. Selon l'OFB, plus de 8 Français sur 10 (86 %) se sentent en effet concernés par l’état de la biodiversité. Sur les 2000 personnes interrogées, 85 % estiment que leur avenir et leur quotidien en dépendent, soit une prise de conscience générale de 17 %.  À la question "est-il important de se mobiliser pour la protection et la restauration de la biodiversité", 94 % des réponses ont été positives.

Parmi les sujets évoqués, la surconsommation est au coeur des préoccupations, dans la mesure où 93 % des participants au sondage disent éviter le gaspillage. Environ trois quart des Français préfèrent "faire par eux-mêmes" plutôt qu’acheter de nouveaux produits. Il apparaît que les habitudes ont changé depuis quatre ans, avec une baisse de la consommation de viande et des voyages en avion, questions qui n’étaient en revanche pas posées en 2018.

Le biodiversité, une cause pas si répandue

Alors que nombre d'animaux sont en déclin (voire dangereusement menacés) - de 69 % en moyenne selon la WWF -, 42 % des Français déplorent cette perte de biodiversité. Un chiffre qui chute à 34 % concernant ceux qui s’inquiètent du réchauffement climatique. Le président de l’OFB, Olivier Thibault,  estime qu’"un travail de pédagogie et de diffusion des connaissances reste donc encore à poursuivre" afin d’améliorer une situation où seulement 66 % des sondés pensent que la perte de biodiversité est liée à l'Homme.

À travers ses chiffres, le sondage soulève encore la question de la mobilisation. Presque 1 personne sur 5 n’a pas envie de s’engager ou estime que "ce n’est pas à elle de se mobiliser". 68 % estiment que l’Etat a le plus grand rôle à jouer. Les entreprises doivent également faire mieux pour 57 % des réponses. L’idée qu’il est encore temps d’agir pour le climat est toutefois partagée par 85 % des personnes interrogées.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !  

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #12 : "Ecologie : gagner plus, dépenser moins”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour associer économies avec écologie ! 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeur

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.