Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

INFO PARTENAIRE

Ce forfait téléphonique vous pousse à réparer votre mobile

Les Français changent de téléphone tous les deux ans alors que dans 88% des cas leur smartphone fonctionne encore.
©miami beach forever/Shutterstock

Alors que les consommateurs sont incités à renouveler en permanence leur téléphone, certains acteurs appellent à plus de durabilité dans le domaine du numérique, à l’image de TeleCoop, premier opérateur télécom coopératif à vocation écologique et solidaire. Interview. 

Selon le dernier rapport de l’Arcep et de l’ADEME, le numérique représenterait aujourd’hui 3 à 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, et 2% de l’empreinte carbone au niveau national (phases de fabrication et d’utilisation comprises). Face à ce constat, TeleCoop, opérateur virtuel organisé en société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), se positionne comme "un agitateur" du secteur des télécoms en proposant à ses clients de reprendre la main sur leurs données mobile mais aussi de lutter contre l’obsolescence programmée. A l’occasion du lancement d’une nouvelle offre axée autour de la réparabilité, interview avec Marion Graeffly, co-fondatrice de TeleCoop. 

Comment fonctionne l’offre Transition ? Quelle est la différence avec le forfait Sobriété ? 

Marion Graeffly, co-fondatrice de TeleCoop.
© TeleCoop/Mary Lou Mauricio

L’abonnement Sobriété, qui coûte 10 euros par mois appels et sms en France métropolitaine, est l’offre historique de notre coopérative qui permet d’être facturée sur la base de sa consommation réelle de données mobile. Il faut ensuite ajouter 2 euros par giga octet de données mobiles entamées. Cela permet à chacun de questionner sa consommation et de se rendre compte du temps passé sur son téléphone. 

L’offre Transition est un entre-deux. Elle inclut 9 gigas de données mobiles pour 20 euros par mois, en plus des appels et sms en France métropolitaine. Cet abonnement intègre également une aide financière à la réparation de 30 euros par an.  

Pourquoi mettre l’accent sur la réparation ? 

Aujourd’hui, 75% de l’impact du numérique est lié à notre matériel. Les Français changent de téléphone tous les deux ans alors que dans 88% des cas leur smartphone fonctionne encore. Chez TeleCoop, nous souhaitons nous attaquer à ce problème en replaçant la durabilité au cœur des préoccupations des usagers. La réparation doit devenir un réflexe. Cela reste difficile car le consommateur est aujourd’hui poussé à renouveler en permanence son matériel. Au fil des années, le smartphone est aussi devenu un symbole du statut social. Chacun souhaite posséder le dernier appareil à la mode. Pourtant, nous devrions garder nos appareils plus longtemps, au moins cinq ans, voire dix ans pour certains modèles. 

L’indice de réparabilité apposé sur les produits électroniques permet-il de lever certains freins ? 

Cette initiative est intéressante mais elle demeure insuffisante à nos yeux. Le consommateur ne peut pas porter toute la responsabilité sur ses épaules. Nous pensons qu’il faut aujourd’hui aller plus loin notamment dans la régulation. La majorité des mobiles qui sortent sur le marché sont par exemple difficilement réparables. Il faudrait les interdire à la vente. Par ailleurs, il faut rendre la réparation plus accessible que ce soit en termes de prix ou de localisation. Dans le cadre du forfait Transition, nous développons un réseau de réparateurs agréés. Nous nouons également des partenariats avec des spécialistes de l’auto-réparation. 

Se réapproprier l’usage de son smartphone, c’est aussi apprendre à l’entretenir... 

Nous avons l’habitude de nettoyer notre voiture ou de ranger notre maison mais nous n’avons pas encore le réflexe de prendre soin de notre téléphone. Pourtant, nous le prenons en main en moyenne plus de 200 fois par jour. Chez TeleCoop, nous informons nos clients sur les bonnes pratiques à suivre pour allonger la durée de vie de son smartphone. Nous conseillons par exemple de supprimer les applications non utilisées. Celles-ci ralentissent le téléphone. Il faut également éliminer les éléments stockés comme les podcasts, les photos et les vidéos. Pour conserver sa batterie, il est recommandé de garder une jauge comprise entre 20 et 80%, et de débrancher son matériel la nuit. 

En partenariat avec TeleCoop.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs