Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Social

Les Résilientes : zoom sur un chantier d'Emmaüs Alternatives qui allie upcycling et réinsertion professionnelle

Nous nous sommes rendus dans le deuxième arrondissement parisien pour découvrir le studio de design d’Emmaüs Alternatives : Les Résilientes. Le chantier a vu le jour en 2018 et propose de concilier upcycling et réinsertion professionnelle.

Emmaüs Alternatives est une association montreuilloise, proposant à la fois des chantiers d’insertion professionnelle tournant autour d’une vingtaine de métiers différents - dont l’activité économique est assurée par une dizaine de boutiques dans Paris et ses alentours -, ainsi qu’un pôle social comprenant accueil de jour et accompagnement thérapeutique.

"Les Résilientes" est une des branches d’Emmaüs Alternatives : l’objectif de ce chantier est de mettre "la créativité au service de l’insertion" et le "design au service de l’environnement". Des salariés en voie de réinsertion professionnelle inventent et fabriquent de petits accessoires pour la maison, des accessoires de mode et et des vêtements. Ce chantier n'existe actuellement qu'en région parisienne, mais Eugénie, qui nous a accueilli, nous informe que des projets similaires se montent dans d'autres structures Emmaüs, liant réinsertion et réemploi.

La jeune femme, designeuse de formation, est chargée du projet "Les Résilientes" pour Emmaüs Alternatives. Son rôle relève de la direction artistique : elle définit une ligne pour diriger ses équipes. Elle précise que la conception des produits s'appuie sur un réel travail d'équipe. 

La créativité au service de l’insertion

Les salariés ont des contrats en CDDI - à durée limitée d'insertion professionnelle. Emmaüs Alternatives les accompagne dans leur projet professionnel : ils sont suivis par des chargés d'insertion professionnelle qui les accompagnent et les aident à définir leur projet. Ces personnes, longtemps éloignées du monde du travail, sont dirigées vers Emmaüs par les pôles emplois ou les missions locales lorsqu'ils correspondent à des critères pouvant être des freins à l'emploi.

Aujourd'hui, l'équipe "Les Résilientes" compte cinq salariés, tous chargés de la conception, du prototypage, et de la fabrication des produits. Ce projet "inclut vraiment les personnes qui fabriquent dans la conceptualisation du produit : ils sont les auteurs des collections que l'on propose", explique Eugénie.

Le design au service de l’environnement

Les salariés ne travaillent qu'avec des matériaux devenus obsolètes, "destinés soit à la benne soit aux filières du recyclage" : leur travail tourne ainsi autour de l'upcycling, ou de la "re-création" comme ils aiment à le qualifier. Ils récupèrent ces matériaux dans des bennes que l'on trouve au sein d'Emmaüs Alternatives, mais ils commencent également à sensibiliser les marques afin qu'elles leur fournissent des produits défectueux à revaloriser. Eugénie conclut en nous expliquant que derrière ce projet, il y a "une idée de sensibilisation, pour l'impact environnemental que peuvent avoir les citoyens et les grandes marques".