ID d'ailleurs

Sénégal : une application pour lutter contre le gaspillage et le trafic de médicaments

©Room's Studio/Shutterstock

L'application Jokkosanté permet aux Sénégalais d'échanger leurs médicaments périmés ou non-utilisés dans des centres de santé, où ils sont triés et mis à disposition des plus démunis, pour un échange sécurisé et durable des produits. 

L'application Jokkosanté a été créée par Adama Kane, un entrepreneur sénégalais de 44 ans. Cette application mobile permet aux particuliers de rassembler les médicaments dont ils n'ont plus l'usage ou en voie de péremption dans les centres de santé, où ils seront alors revalorisés, suivant un principe d'économie circulaire. JokkoSanté tire d'ailleurs son nom d'un terme wolof, "jokkolanté", qui signifie "donner et recevoir". Cette initiative existe pour lutter contre le gaspillage de masse des produits pharmaceutiques au Sénégal et contre leur vente sur les marchés noirs.

Adama Kane, ancien ingénieur en télécommunication, a testé son invention dans la ville de Passy pendant deux ans, avec le soutien de la municipalité. Les personnes munies de l'application échangent leurs médicaments contre des points (1 point = 1 franc CFA). Avec ces points, ils peuvent acheter d'autres médicaments, ou encore en faire le don aux plus démunis. L'application est disponible sur smartphone mais aussi en version SMS pour les habitants n'ayant pas accès à internet sur leur mobile. 

Jokkosanté bénéficie de nombreux dons d'entreprises, lesquelles peuvent ainsi promouvoir auprès des utilisateurs leur politique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). En février 2017, l'application Jokkosanté a été adoptée par l'Hopitâl Principal de Dakar, le plus grand du pays, et elle est également utilisée par certaines pharmacies. Adama Kane espère obtenir de l'aide financière du ministère de la Santé du Sénégal.