Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le débrief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 18 avril

©LUDOVIC MARIN/AFP

Débat de l'entre-deux-tours, déclin des insectes, "petits gestes" pour pallier la dépendance au gaz et au pétrole russe... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

Débat de l'entre-deux-tours : 20 minutes sur le climat

Mercredi 20 avril s'est déroulé le fameux débat de l'entre-deux-tours de la campagne présidentielle. Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont échangé durant plusieurs heures sur leurs programmes respectifs, encadrés par les journalistes Léa Salamé et Gilles Bouleau. Une vingtaine de minutes de temps de parole a été consacrée au volet environnement. Le président sortant a accusé la candidate RN d'être "climatosceptique", laquelle a répliqué que celui-ci était "climato-hypocrite". Au fil de ces échanges dans l'ensemble largement axés sur la question de l'énergie, Marine Le Pen a de son côté défendu le "localisme" ainsi qu'une transition écologique "beaucoup moins rapide", fustigeant au passage "l'écologie punitive" portée par Emmanuel Macron. Ce dernier pour sa part a estimé face à sa rivale : "Votre programme n'a ni queue, ni tête. Vous souhaitez baisser la TVA sur les hydrocarbures, énergie fossile très polluante". De son côté, il n'entend pas sortir des énergies fossiles avec une stratégie "qui passe par le tout nucléaire", soutenant la nécessité d'"investir dans le renouvelable". Les Français sont appelés aux urnes ce dimanche 24 avril pour le second tour de l'élection. 

Réchauffement et agriculture intensive, moteurs du déclin des insectes

Selon une étude parue mercredi dans la revue Nature, le réchauffement climatique ainsi que l'agriculture intensive ont une large part de responsabilité dans le déclin des insectes. Ces derniers sont en effet près de deux fois moins nombreux dans les zones les plus touchées par la hausse des températures, ainsi que la surexploitation des terres. Entraînant en même temps une baisse de la pollinisation, les auteurs de l'étude s'inquiètent des conséquences sur les cultures. Compte tenu du fait que les données manquent dans certaines régions, les chercheurs ont également précisé que leurs résultats pourraient sous-estimer le déclin réel des populations d'insectes. 

Les abeilles de petites tailles résistent mieux au réchauffement climatique

Aux Etats-Unis, des chercheurs ont étudié les réactions au changement climatique de quelque 20 000 insectes de la famille des abeilles. Ils concluent que les plus petites d'entre elles semblent plus résistantes, d'après l'étude parue mercredi dans la revue Proceedings of the Royal Society B.  Les bourdons sont par exemple particulièrement vulnérables.

Des "petits gestes" pour faire des économies d'énergie en Europe

Jeudi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et la Commission européenne ont plaidé pour la mise en place de "petits gestes" permettant de réduire la consommation énergétique de l'Europe dans ce contexte de guerre entre la Russie et l'Ukraine. "Nous disons comment les citoyens européens peuvent jouer un rôle, en économisant de l'argent, en réduisant la dépendance à l'énergie russe et en aidant à atteindre nos objectifs climatiques", a détaillé le directeur exécutif de l'AIE, Fatih Birol.

Selon les deux instances, neuf gestes simples du quotidien peuvent entraîner des économies de 450 euros par an en moyenne pour un ménage européen, ainsi que l'utilisation de 220 millions de barils de pétrole. Parmi ces gestes, l'AIE suggère par exemple de baisser le chauffage, d'éviter la climatisation, de recourir au télétravail, de rouler moins vite en voiture ou encore de privilégier la marche, le vélo, les transports en commun, le train...

Catastrophes climatiques : l'année 2021 particulièrement touchée en Europe

D'après le rapport annuel du service européen Copernicus, l'année 2021 a été particulièrement marquée par une avalanche d'événements météorologiques extrêmes. Inondations en Allemagne et en Belgique, incendies en Grèce et en France, gel tardif, sécheresse, canicule... Si la planète a déjà gagné au moins 1,1 degré par rapport à l'ère préindustrielle, l'Europe se réchauffe plus vite et enregistre déjà une hausse moyenne de 2 degrés. Enfin, l'été 2021 a été le plus chaud jamais enregistré sur le continent, note toujours Copernicus, 1 degré au dessus de la moyenne des 30 dernières années. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo. 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques

#TousActeurs