Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Télévision : des marques jugées nuisibles pour la santé ou l’environnement bientôt privées de pub ?

La marque Nutella pourrait notamment être concernée par ces restrictions.
©Muhammad ZA/Shutterstock

La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili entend limiter, voire interdire la diffusion de certains spots publicitaires à la télévision, lesquels seraient jugés nuisibles pour la santé des consommateurs ou pour l'environnement. Un projet de loi pourrait être déposé en ce sens à l'automne.

Un projet de loi dans les tuyaux du ministère de la Transition écologique fait grincer des dents les annonceurs, comme les régies publicitaires. Certaines enseignes jugées nuisibles à l'environnement ou à la santé pourraient être privées de diffusion à la télévision.

Selon une information du Journal du Dimanche (JDD), les véhicules les plus polluants, les aliments favorisants l'obésité ou même les voyages trop lointains et autres comparateurs de vol pourraient être concernés par ces restrictions. La marque de pâte à tartiner Nutella ou encore les offices de tourisme vers la Guadeloupe ou la Martinique sont notamment cités. Enfin, certains acteurs de l'industrie de la mode pourraient eux aussi connaître quelques tourments. 

Une première réunion tenue en fin de semaine 

Dans les colonnes du JDD, le Syndicat National de la Publicité Télévisée (SNPTV) estime que ces restrictions - si elles s'avèrent effectives - pourront coûter plus d'un milliard d'euros de perte de chiffre d'affaires pour les industries concernées. D'autant que le secteur a déjà été durement touché par la crise sanitaire ces derniers mois : au premier semestre 2020, les recettes publicitaires nettes de l’ensemble des médias auraient baissé de "22 % par rapport au premier semestre 2019", selon les dires du syndicat

Mais qu'à cela ne tienne, la ministre Barbara Pompili a déjà réuni en fin de semaine dernière quelques acteurs du milieu, des chaînes de télévision, ainsi que des membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC). Le projet de loi pourrait voir le jour à l'automne.

La pub, dans le viseur des consommateurs, des députés et de la Convention citoyenne

Le gouvernement n'est pas le premier à s'en prendre au secteur de la publicité. À l'Assemblée nationale, le groupe parlementaire Écologie Démocratie Solidarité a déjà déposé au début du mois de septembre une proposition de loi pour interdire à partir de 2022 les spots de pub vantant des produits trop polluants.

Si ces deux projets aboutissaient, ils cocheraient l'une des cases demandées par la Convention citoyenne. En effet, parmi les 150 mesures proposées, l'une d'elles portait justement sur une régulation de la publicité "afin de réorienter la consommation sur des produits plus vertueux sur le plan climatique et en mettant un frein à la surconsommation".

Dans le même temps, l'UFC-Que Choisir, aux côtés de six associations de consommateurs, de parents ou de malades, a lancé le 16 septembre une pétition "face aux promesses non-tenues des industriels". Les organisations associées demandent "l'interdiction par la loi de la pub pour les produits alimentaires déséquilibrés". Intitulée "Obésité infantile : Éteignons la pub pour la malbouffe !", la pétition dénombre aujourd'hui un peu plus de 8000 signatures. Les auteurs espèrent atteindre les 50 000.

Mise à jour : 

Selon la radio d'Outre-mer RCI, l'entourage proche de la ministre aurait démenti l'information du JDD selon laquelle les pubs de voyages vers les Antilles françaises seraient concernées : "Dans le cadre de la Convention citoyenne pour le climat, des réflexions sont effectivement menées et portent en partie sur le lien entre la publicité et le climat, (...) mais il n’est pas question d’interdire la publicité pour nos destinations éloignées du territoire hexagonal". Il n'a également pas été confirmé que l'enseigne Nutella puisse aussi être dans le viseur de ce projet de loi.

En partenariat avec BFM Business : revoir la chronique ici.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire : interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.