Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Ces petits partis qui luttent en faveur de l'écologie

Trente-cinq spécialistes du climat, de l'écologie ou de l'économie de l'environnement doivent se relayer sur trois jours.
©Kiev.Victor/Shutterstock

Si Europe Ecologie Les Verts occupe le devant de la scène médiatique, d'autres partis écologistes existent également en France. Qui sont-ils ? Que font-ils ? Quelles sont leurs idées et valeurs ? ID fait le point.  

Les législatives auront lieu les 12 et 19 juin prochain. Parmi les principales listes présentées pour ce scrutin, l’alliance NUPES a été lancée à l’initiative de la France Insoumise et rejointe par Europe Ecologie Les Verts, le Parti Communiste, le Parti Socialiste et Génération.s. A cette coalition de gauche s’opposent d’autres partis ou mouvements écologistes : CAP21, L’Ecologie au centre ou encore le Mouvement Ecologiste Indépendant. Moins connus du public ces petites formations luttent aussi pour faire de l’écologie un sujet de préoccupation politique. Tour d'horizon.

CAP21

Certains de ces partis ne se revendiquent ni de droite, ni de gauche. Ils sont entrés en opposition avec la ligne du parti des Verts créé en 1984 - qui deviendra en 2010 Europe Ecologie Les Verts. Celui-ci s’est rallié à la gauche en 1993 et suit depuis cette orientation politique, provoquant divergences et contestations au sein du parti. Plusieurs mouvements autonomes se sont créés par la suite en revendiquant un certain centrisme sur l’échiquier politique. C’est le cas de Citoyenneté Action Participation pour le XXIème siècle, plus connus sous le nom de CAP21.

L’association, fondée en 1996 par Corinne Lepage et transformée en parti politique en 2000, se reconnait comme un "mouvement écologique et participatif" et prône une démocratie construite sur "l’association entre les acteurs de la société civile et les responsables politiques" comme l’énonce sa charte de valeurs. En 2007, le parti est absorbé par le MoDem, lors de la création de ce dernier par François Bayrou et Corinne Lepage. Corinne Lepage et son parti CAP21 claquent la porte du Mouvement Démocrate quelques années plus tard et se concentrent sur d’autres ententes politiques.

L’Ecologie au Centre

Corinne Lepage s’est ainsi alliée avec Jean-Marc Governatori, co-président du parti L’Ecologie au centre avec Sophie Spennato et Ghislain Wisocinski, lors de la primaire écologiste de 2021 en lui assurant son soutien. Ce mouvement politique, lui aussi centriste, était au départ appelé Alliance écologiste indépendante, jusqu’à devenir l’Ecologie au centre en 2021. Le parti se veut être un élément rassembleur des différentes composantes du paysage politique français. Dans sa profession de foi pour les législatives le mouvement plébiscite l'usage de médecines naturelles, les relocalisations d'entreprises et le développement des petites et moyennes villes. Pour l'heure, le parti n'a pas réussi à percer. Jean-Marc Governatori s'était présenté à l'élection présidentielle mais n'était pas parvenu à rassembler ses 500 parrainages. 

Le Mouvement Ecologiste Indépendant

D’autres, comme le Mouvement Ecologiste Indépendant, font de ce centrisme politique le fer de lance de leur mouvement et rejette avec dédain l’orientation politique de gauche d’EELV et de son prédécesseur Les Verts.  En 1994, Antoine Waechter, décide de fonder ce mouvement, en opposition à l’écologie politique de gauche pour laquelle il avait fustigé, Eva Joly, alors candidate écologiste à l’élection présidentielle de 2012. Ni de gauche, ni de droite donc, le parti préconise tout autant le maintien du nucléaire, le retour du septennat, le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), ou encore de stopper l’installation de parcs éoliens.

REV : Révolution Ecologique pour le Vivant

Tout autant en opposition avec EELV, le REV a été créé par Aymeric Caron, ancien chroniqueur d'"On est pas couché", en février 2018. Récusant "l'écologie trop anthropocentrée" de EELV, le nouveau parti explique à travers une tribune publiée dans le journal Le Monde, promouvoir une "écologie essentielle". Cette vision désire défendre "le vivant sous toutes ses formes" et prône l'antispécisme, une philosophie qui "récuse la hiérarchie entre l'humain et l'animal" indique le Larousse. Si le parti se détache de EELV, il s'est allié à plusieurs reprises à la LFI, soutenant la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour les présidentielles et adhérant à la liste Nupes pour les législatives. 

Génération Ecologie

D’autres partis ont cependant choisi de rejoindre le combat d’EELV ou de leur apporter leur soutien, comme Génération écologie. Bien que ce parti ait été fondé en 1990 en scission des Verts, il a depuis rejoint le pôle écologiste, une coalition créée en 2020 et réunissant plusieurs mouvements dont EELV, CAP21 ou Génération.s. Le parti possède cependant une idéologie qui lui est propre notamment en prônant l’écologie intégrale. Le concept, emprunté à l’Eglise catholique, est décrit par le parti comme "le lien entre les alertes scientifiques […] et des propositions pour inscrire le respect de la Terre et de la Nature dans les fonctionnements démocratiques." Si le parti était tombé aux oubliettes depuis 1995, il reprend de l’aplomb et surtout de la visibilité lorsque Delphine Batho, ancienne ministre de l’Ecologie sous le quinquennat Hollande, en prend la tête en 2018.

Le Mouvement Hommes, Animaux, Nature

Créé en 1996 à l’initiative de Liliane Sujansky, ancienne dirigeante de la SPA et de la Fondation Brigitte Bardot, ce parti entend défendre la "biodémocratie". Ce système politique inclut tous les êtres vivants dans son fonctionnement : les hommes, les animaux et la nature. Le mouvement entend ainsi mettre fin aux discriminations touchant autant les individus que les autres êtres vivants. S’il n’est associé à aucun parti traditionnel, le MHAN a rejoint le 23 mai la liste Tous unis pour le vivant, qui espère faire avancer la cause animale et environnementale au sein de l’Assemblée nationale.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

 


 

 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs