Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Biodiversité : l'UE veut "renforcer" le texte de la COP15

©Andrey_Kuzmin/Shutterstock

L'UE a salué mercredi le texte préparé en vue des négociations de la COP15 sur la biodiversité, prévues pour se prolonger en 2022, tout en appelant à "renforcer" certains de ses objectifs.

Alors que la Convention de l'ONU sur la biodiversité biologique (CBD) travaille à l'adoption d'un vaste plan international pour mieux protéger la nature avec des objectifs pour 2030, un premier document devant servir de base aux pourparlers a été dévoilé mi-juillet. "Il y a beaucoup d'éléments extrêmement positifs, comme l'objectif de protéger au moins 30 % des espaces terrestres et des espaces maritimes au niveau mondial d'ici 2030" via des systèmes d'aires préservées, a estimé le commissaire européen à l'Environnement, Virginijus Sinkevicius. "Mais je note des points qu'il faudra renforcer pour atteindre un résultat positif pour la biodiversité et stopper les extinctions d'espèces", a-t-il souligné, à l'issue d'une rencontre en Slovénie des ministres de l'Environnement de l'UE. Il a notamment appelé à "relever l'ambition" pour l'objectif de surfaces soumises à une obligation de "restauration" naturelle, ainsi que pour le niveau de pratiques "durables" dans l'agriculture, la pêche et la sylviculture.

L'accueil des Vingt-Sept a été "plutôt positif", notamment sur l'objectif de 30 % d'aires protégées, "qu'il faudra faire adopter à l'international, ce qui n'est pas rien", a indiqué Bérangère Abba, secrétaire d'État française à la Biodiversité, présente au château de Brdo (Slovénie), notant que certains pays partent de loin. En revanche, "il y a des trous dans la raquette. Ce que l'on porte doit être acceptable et supportable par les pays en développement (...) Il faut encore qu'on avance sur la question de l'engagement financier, les moyens qu'on accorde", a-t-elle souligné. "Et sur le niveau d'objectif contraignant de restauration (d'espaces naturels), il y a des discussions importantes à avoir", insiste-t-elle.

Ces nouveaux engagements auraient dû être négociés à Kunming (Chine) à la "COP15 Biodiversité" d'octobre 2020, mais l'évènement a été repoussé d'un an à cause de la pandémie, et désormais, il "s'organisera en deux phases", a indiqué M. Sinkevicius. L'ouverture à l'automne en Chine sera en mode "virtuel", tandis que les négociations se poursuivront en 2022, selon Mme Abba. L'idée de pourparlers à Genève (Suisse) en janvier s'installe, mais "ce n'est pas totalement arbitré", a-t-elle ajouté.

L'UE négocie au nom des Etats membres, qui adopteront en octobre un mandat commun pour la COP15. La France, qui assurera la présidence tournante de l'UE au premier semestre 2022, assurera la coordination européenne sur ce dossier.

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs