Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

tribune

Obligations liées au développement durable: les nouvelles venues des marchés de capitaux ESG

Ronald Van Steenweghen, gérant de fonds obligataires chez DPAM.
©D.R

Les obligations liées à la durabilité (SLB) sont de plus en plus populaires parmi les investisseurs, car elles visent à développer le rôle clé que les marchés de la dette peuvent jouer dans le financement et le soutien aux entreprises qui contribuent à la durabilité d'un point de vue ESG.

Un nouvel outil pour lutter contre le dérèglement climatique

Les obligations liées au développement durable ou Sustainability-linked bonds (SLB) sont définies par l'International Capital Market Association (ICMA) comme "tout type d'instrument obligataire dont les caractéristiques financières et structurelles peuvent varier selon que l'émetteur atteint ou non des objectifs prédéfinis en matière de durabilité ou d'ESG". En d'autres termes, le taux du coupon d'une obligation liée au développement durable varie selon que les émetteurs atteignent ou non les objectifs de durabilité identifiés au moment de l'émission.

Le principal avantage des SLB tient au fait que, pour un grand nombre d'entreprises qui n'ont pas le profil d'activité, ni la capacité financière pour émettre une obligation verte/sociale, les obligations liées au développement durable peuvent constituer un billet d'entrée vers le financement durable, à condition que ces émetteurs aient une stratégie de développement durable globale et ambitieuse. En tant que telles, ces obligations représentent un moyen de développer encore davantage le rôle clé que les marchés de la dette jouent dans le financement et la promotion des entreprises qui contribuent à au développement durable.

Un démarrage en trombe pour le marché des SLB

Les SLB sont de plus en plus populaires auprès des investisseurs, notamment depuis la publication des Principes des obligations liées au développement durable de l'ICMA en juin 2020, et la décision prise par la BCE quelques mois plus tard d'ajouter les SLB à son programme d'achat d'actifs et de les accepter comme garanties.

Le marché de la dette ESG connaît une croissance rapide et représente un vivier d'opportunités intéressant pour les investisseurs responsables. Le taux de croissance de l'espace naissant des SLB est spectaculaire, mais ce segment ne représente encore que moins de 2 % des 2 000 milliards de dollars du marché de la dette ESG, contre plus de 70 % pour les obligations vertes (GB pour Green Bonds). Toutefois, en mai de cette année, 20 % de l'ensemble des nouvelles émissions de dette ESG ont été émises sous le format SLB, ce qui laisse entrevoir de solides perspectives pour l'avenir.

Les défis à venir sont d'une telle ampleur qu'il est indispensable de ne pas se limiter aux obligations vertes uniquement. Nous aurons besoin d'énormément d'investissements et de financements dans différents secteurs et d'émissions en provenance d'émetteurs de tailles diverses pour réussir la transition vers une société à faible émission de carbone et plus inclusive. Les SLB sont un excellent instrument pour responsabiliser les émetteurs et favoriser leur engagement en matière de durabilité.

Des obstacles conséquents à dépasser

Les SLB ont toutefois leurs détracteurs. Certains dénoncent un problème moral au cœur de la structure de l'instrument, car les investisseurs sont récompensés lorsqu'un émetteur n'atteint pas ses objectifs de durabilité. Un autre inconvénient réside dans la difficulté à mesurer systématiquement l'impact direct des SLB, puisque les émetteurs ont une totale discrétion sur l'utilisation des fonds. En outre, compte tenu de la grande flexibilité du cadre SLB, de la croissance explosive de ce segment naissant et de la formidable demande pour les investissements ESG de la part des investisseurs, il existe un risque élevé de comportement opportuniste, d'allégations trompeuses et de greenwashing.

Les Principes des SLB développés par l'ICMA sont bien sûr d'une grande utilité pour faire la part des choses et des audits de tierces parties sont souvent disponibles et fournissent des indicateurs clés et des cadres d'évaluation pratiques. Cependant, si les impacts environnementaux bénéficient aujourd'hui de mesures et d'objectifs consensuels reconnus, tels que la neutralité carbone d'ici 2050 ou une réduction de 50 % des émissions de CO2 d'ici 2030, ainsi que de stratégies et de politiques d'entreprise correspondantes, les dimensions sociales et de gouvernance de la durabilité sont loin de bénéficier du même niveau de consensus et de sophistication en ce qui concerne les méthodologies, les concepts et les objectifs.

Il n'existe pas de solution miracle pour garantir la crédibilité des SLB, c'est pourquoi les investisseurs professionnels spécialistes de l'investissement responsable sont si importants dans cette catégorie. L'investissement dans les SLB demande des analystes d'investissement qu'ils fassent jouer pleinement leur expertise de recherche afin d'élaborer une vision holistique du profil de durabilité des émetteurs.

Investir dans les SLB : quels avantages ?

Les taux de croissance élevés, tant pour les SLB que pour les GB, devraient se poursuivre. Nous prévoyons une augmentation du marché des SLB de 100 milliards de dollars au cours des 12 prochains mois, tandis que les obligations vertes devraient croître de plus de 750 milliards au cours de la même période. Le potentiel des SLB est énorme, mais nous estimons peu probable une entrée des émetteurs souverains à court terme et le travail à accomplir en termes d'harmonisation, de transparence et de validation par des tiers reste encore considérable.

Néanmoins, grâce à une gestion active fondée sur une recherche crédit ESG, l'investissement en SLB offre de nombreux avantages : un potentiel financier attractif, une plus grande diversification du risque de crédit, une opportunité de créer des portefeuilles plus durables et d'inciter les entreprises à réaliser des progrès réels et significatifs en matière d'ESG.

Par Ronald Van Steenweghen, gérant de fonds obligataires chez DPAM.