Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

TotalEnergies : des actionnaires retirent un projet de résolution sur le climat

©ALAIN JOCARD / AFP

Un groupe d'actionnaires de TotalEnergies, qui réclamaient une meilleure information concernant la stratégie climatique du groupe, estime avoir été entendu et a retiré vendredi son projet de résolution en vue de l'assemblée générale.

"Ce projet de résolution est désormais caduc", annonce une coalition d'une douzaine d'investisseurs (dont La Banque Postale Asset Management, Meeschaert Amilton AM ou OFI AM). Le projet en vue de l'assemblée générale du 25 mai "visait à obtenir une plus grande transparence sur la stratégie climatique afin de donner la capacité à l'investisseur d’évaluer en toute objectivité l’alignement de la société avec un scénario scientifique".

Or les investisseurs estiment avoir été entendus, puisque l'entreprise s'est engagée à publier un certain nombre d'indicateurs. Dans un courrier au groupe d'investisseurs Climate Action 100+, rendu public par TotalEnergies, son PDG Patrick Pouyanné s'engage notamment à publier les objectifs de réduction absolue et relative des émissions de gaz à effet de serre à court (2025) et moyen terme (2030), couvrant toutes les activités de l'entreprise.

Vers une stratégie climat annuelle

Cela concerne tous les périmètres d'activité, y compris les émissions indirectes dites de "scope 3", qui concernent l'utilisation des produits vendus par le groupe par ses clients, comme l'essence brûlée dans les moteurs de voitures. La société s’engage aussi à soumettre annuellement sa stratégie climat au vote consultatif de l’assemblée générale.

"Ayant pris connaissance de ces nouveaux engagements, le groupe d’investisseurs salue les avancées réalisées, fruit d’un dialogue continu et approfondi entre la société et différentes coalitions d’investisseurs, qui devra se poursuivre", indiquent les investisseurs. "TotalEnergies a la volonté de favoriser le dialogue actionnarial et la transparence", a pour sa part commenté l'entreprise. "Les annonces de TotalEnergies ne contiennent pas tous les points qui figuraient dans la résolution portée par les investisseurs", objecte l'ONG Reclaim Finance, interrogée par l'AFP, arguant que "TotalEnergies se réfère notamment à l'Accord de Paris (qui vise un réchauffement "bien en dessous de 2°C")" et que son plan climat "reste très insuffisant et incompatible" avec une trajectoire visant à limiter le réchauffement à 1,5°C. Les assemblées générales annuelles des groupes d'hydrocarbures sont de plus en plus dominées par la question climatique. L'an dernier, les actionnaires de TotalEnergies avaient largement approuvé la stratégie climatique de la direction, malgré la rébellion d'une minorité.

Un autre groupe d'investisseurs, emmené par le gestionnaire d'actifs néerlandais MN, a déposé un projet de résolution en vue de la prochaine AG de TotalEnergies. Ils n'avaient pas communiqué dans l'immédiat vendredi à la suite des annonces de l'entreprise.

Avec AFP.