Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Première émission d'obligation ODD pour l'AFD

©MintArt/Shutterstock

L'Agence française de développement (AFD) a émis pour la première fois deux milliards d'euros d'emprunts labellisés "objectifs de développement durable" (ODD), a annoncé vendredi à l'AFP l'institution financière publique.

C'est une première couronnée de succès pour l'AFD. L'institution financière publique, qui met en oeuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité international, a annoncé vendredi 23 octobre avoir levé 2 milliards d'euros via l'émission inaugurale d'un emprunt obligataire ODD.

Ce dernier doit permettre de financer des projets contribuant à l'un des 17 objectifs de développement durable établis par l'ONU, "comme la lutte contre l'extrême pauvreté, l'accès à l'éducation ou l'égalité entre les sexes", illustre l'AFP. 

"Les émissions d’obligations ODD représentent un moyen puissant pour encourager la mise en œuvre de cette transition juste et bas-carbone que la crise actuelle a rendu plus urgente et vitale que jamais, explique dans un communiqué Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement. Cette initiative témoigne aussi du rôle pionnier des banques publiques de développement sur le marché des émissions vertes et durables, en répondant à la demande des investisseurs qui sont à la recherche d’impacts positifs sur les populations et la planète pour contribuer à atteindre les ODD".

D'une maturité de sept ans, pour un coupon de 0 % et un taux de rendement pour l'investisseur négatif (-0,286 %), la performance de cet emprunt est toutefois meilleure de 27 points de base que celle des emprunts souverains de la France pour la même durée, ajoute l'AFP. Il s'inscrit dans le nouveau cadre d'émission obligataire ODD de l'AFD, dont l'objectif est de "répondre aux attentes du marché d’investissement durable, de transparence et de cohérence de reporting aux investisseurs". Ce dernier a par ailleurs obtenu la meilleure évaluation possible de la part de l'agence de notation extra-financière Vigeo Eiris. 

D'autres émissions à venir 

Ce nouvel outil vient ainsi compléter un arsenal devant permettre à l'AFD de "se financer sur les marchés de capitaux en totale cohérence avec son activité" et déjà composé d'obligations climat et d'obligations sociales. L'organisme publiera chaque année un rapport qui présentera l’allocation des fonds levés ainsi que des indicateurs d’impact environnemental et social.

"Après cette première opération qui nous a permis d’établir deux records pour un emprunt public de l’AFD, notre objectif est désormais de réaliser a minima une émission ODD par an, la prochaine dès 2021", précise Thibaut Makarovsky, responsable de la division des opérations de marché.

Aujourd'hui, l'AFD finance et suit plus de 4 000 projets et programmes de développement dans 115 pays, indique l'AFP. 

Avec AFP.