Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

La militante anti-charbon Lucie Pinson, lauréate du prix Goldman pour l'environnement

©DAMIEN MEYER/AFP

Pour ses actions en faveur du désinvestissement des banques françaises dans le charbon, la fondatrice de l’ONG Reclaim Finance Lucie Pinson a été décorée lundi du prestigieux prix Goldman pour l'environnement de 2020.

Elle a notamment convaincu plusieurs acteurs financiers français d'abandonner le charbon. La militante, directrice et fondatrice de l’ONG Reclaim Finance, Lucie Pinson a été récompensée du prix Goldman pour l’environnement 2020 pour l’Europe : la plus haute distinction en la matière. Cette décoration prestigieuse récompense depuis 1989 les militants ayant déployé des efforts et des actions importantes pour la protection de l’environnement. Lucie Pinson devient ainsi la quatrième Française à décrocher le sésame après Christine Jean en 1992, Bruno Van Peteghem en 2001 et Claire Nouvian en 2018.

Défenseuse de l’environnement de la première heure, elle a commencé son parcours en s’intéressant aux questions sociales et aux droits de l’Homme en Afrique. "Mon parcours sciences politique entre la France, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe a renforcé mon côté militant pour les luttes sociales", explique-t-elle dans les colonnes de Ouest-France. C’est en rejoignant l’association les Amis de la Terre, que Lucie Pinson a ensuite réuni ses deux convictions sociales et environnementales. Elle a notamment été chargée de campagne finance privée, en ciblant entre autres le charbon considéré comme la principale source d’émissions carbone au monde et par conséquent la principale source du réchauffement climatique.

Alerter sur les activités financières liées au charbon

Elle fonde l’ONG Reclaim Finance en 2020 pour utiliser la finance comme un levier d’action militante. Celle-ci a pour objectif de transformer le système financier pour le mettre au service d’une transition durable articulée autour de la préservation des écosystèmes. Pour ce faire, celle-ci cible les banques en alertant sur leurs activités en matière d’investissements liés aux énergies fossiles. "Les ONG n’utilisent pas assez le rôle de la finance pour permettre des transformations écologiques. C’est un sujet trop sérieux pour le laisser entre les mains d’experts", souligne-t-elle auprès de Ouest-France.

Parmi les premières actions de la fondation, le rapport "Banking on Climate Change" réalisé avec différentes ONG, qui a dénoncé les financements octroyés par les grandes banques aux énergies fossiles. Il montrait qu’en 2020, les 35 grandes banques mondiales ont financé à hauteur de 2700 milliards de dollars les industries fossiles depuis 2015.

Par ailleurs, le Prix Goldman pour l’environnement porte le nom du couple Goldman Richard et Rhoda Goldman initiateur de cette distinction mondiale. La Fondation éponyme créée en 1951 a investi plus de 500 millions de dollars dans des projets caritatifs pour la planète. Ce prix reste la plus grande récompense au monde offerte aux militants écologistes. Il honore leurs actions dans les six régions continentales du monde. La Française Lucie Pinson a donc pour sa part reçu le prix européen. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison » sur notre boutique en ligne !

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs