Les banques françaises ont multiplié par deux en 2022 l'encours de crédits verts et durables par rapport à 2021.
©JamesQube/Pixabay
En bref

Les banques françaises ont doublé l'encours des crédits verts en 2022

Article réservé aux abonnés

Les banques françaises ont multiplié par deux en 2022 l'encours de crédits verts et durables par rapport à 2021, à 216 milliards d'euros, a annoncé mercredi le président du directoire de BPCE Nicolas Namias, aussi président de la Fédération bancaire française (FBF).

Il était de 100 milliards d'euros en 2021, selon les chiffres de la fédération professionnelle. Pour les énergies renouvelables seules, le montant de financement s'élève à 50 milliards d'euros en 2022. "Aujourd'hui tout projet vert trouve son financement", a assuré Nicolas Namias sur Radio classique, que ce soit pour des particuliers souhaitant financer des travaux de rénovation énergétique de leurs logements ou des industriels souhaitant par exemple développer des champs d'éoliennes en mer.

Les banques sont régulièrement critiquées par les ONG pour leur soutien aux énergies fossiles, via leurs financements, leurs investissements ou leurs activités de conseil et d'ingénierie financière. Elles mettent régulièrement à jour leurs politiques limitant l'impact sur le réchauffement climatique et reviennent sur le devant la scène à la veille de la COP28 qui s'ouvre jeudi à Dubaï.

Les banques françaises "en avance"

Ainsi BNP Paribas a annoncé la semaine dernière qu'elle ne financera plus le charbon métallurgique, destiné essentiellement à la sidérurgie, et Société Générale a précisé lundi des engagements pris en septembre, en ajoutant un volet sur la décarbonation du secteur de l'immobilier commercial. "Les banques françaises sont en avance sur leurs homologues internationales (...) dans le financement des énergies vertes", a martelé M. Namias.

"L'enjeu de la transition, c'est un enjeu qui est à la fois massif, qui est urgent et complexe: massif compte-tenu des investissements qu'il faut réaliser, urgent compte-tenu du fait qu'il faut en quelques années modifier un système de production et de consommation qui date de l'ère industrielle et complexe parce qu'on doit viser différents objectifs", a poursuivi le président de la Fédération bancaire française.

Avec AFP.

 Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin, découvrez l’intégralité de notre magazine Investir Durable #14 : "L'ISR sur les principales classes d'actifs" 

Au sommaire : dossier, analyses, entretien, mode d’emploi et décryptages... 84 pages pour explorer le déploiement de stratégies d’investissement responsable au sein de quelques-unes des principales classes d’actifs accessibles aujourd'hui aux particuliers.  

Retrouvez aussi le dossier en ligne d'Investir Durable #14, le magazine sur la finance durable et l'investissement socialement responsable (ISR).  

Cliquez ici pour télécharger votre magazine Investir Durable. 

#TousActeurs

* Offre sans engagement valable pour toute nouvelle souscription d’un abonnement à l’Infodurable. Au-delà du 1er mois, à défaut de résiliation, reconduction tacite de l'abonnement à 6,90€ par mois. Le client peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement. Cette résiliation prendra effet le dernier jour de la période d'abonnement en cours.
Pour toute question, vous pouvez contacter notre service client par mail contact@linfodurable.fr.