Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Plus de la moitié des entreprises du FTSE 100 possèdent un comité ESG

©Robert Bye/Unsplash

Selon une étude révélée par Mattison Public Relations, 100 % des sociétés pétrolières, gazières et minières qui composent le FTSE 100 ont des comités ESG.

À l’occasion d’une étude parue il y a quelques jours, le cabinet de conseil Mattison Public Relations s’est penché sur les entreprises qui composent le FTSE 100, un indice boursier des cent entreprises britanniques les mieux capitalisées cotées à la bourse de Londres. Le rapport s’est plus particulièrement intéressé au pourcentage d’entreprises présentent dans l'indice qui comptent au sein de leur conseil d’administration un comité ESG

Selon les résultats, elles sont actuellement 54 %. "Cette évolution rapide de la gouvernance d'entreprise intervient alors que les grandes entreprises britanniques subissent une pression croissante de la part des actionnaires pour améliorer leurs performances en matière de mesures ESG", souligne le communiqué de presse du cabinet de conseil. 

100 % des sociétés pétrolières ont des comités ESG

Dans le détail, l’étude révèle que 100 % des sociétés pétrolières, gazières et minières qui composent le FTSE 100 ont des comités ESG. Parmi elles, les "grands producteurs de pétrole et de gaz" comme BP et Shell notamment. En revanche, "seulement" 13 % entreprises du FTSE 100 dans le secteur des services financiers non bancaires (y compris les gestionnaires d’actifs et les assureurs) ont des comités ESG. Pour Maria Hugues, directrice de Mattison Public Relations, "les secteurs dont l'impact environnemental est faible et qui n'ont pas de comité ESG manquent une occasion facile d'améliorer leurs références ESG."

Selon le cabinet de conseil, les entreprises qui mettent en place des comités ESG "montrent leur engagement à atteindre l'objectif Net Zero" fixé par le gouvernement britannique pour 2050. Un constat qui fait écho à l’étude publiée au mois d’août par le cabinet d'avocats Boodle Hatfield, qui révélait que plus de huit entreprises du FTSE 100 sur dix s’étaient engagées à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.