Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Generali, 3e assureur européen, va à son tour cesser d'investir dans le charbon

©BalkansCat/Shutterstock

Le groupe italien a notamment annoncé la fin progressive des investissements dans les activités liées au secteur du charbon.

Après l'allemand Allianz et le français Axa, c'est au tour du 3e assureur européen, l'italien Generali, de tourner le dos au charbon. Le groupe s'est engagé vendredi 9 novembre à exclure progressivement "tout nouvel investissement dans les activités liées au secteur ”, rapporte l'AFP,  exprimant également la volonté de "ne plus assurer aucun nouveau client dans le secteur du charbon et aucune nouvelle construction”.

L'assureur entérine ainsi une décision prise en février à l'occasion de son Assemblée générale, qui prévoyait notamment la liquidation de tous ses investissements dans les entreprises liées au secteur du charbon dans une fenêtre d'un an. En parallèle, il projette également d'investir 3,5 milliards d'euros d'ici 2020 dans les secteurs de l'économie verte et durable.

En pratique, détaille l'AFP, seront touchées les sociétés réalisant "plus de 30 % de leur chiffre d’affaires dans l’industrie du charbon, celles dont plus de 30 % de l’énergie produite provient du charbon et celles qui produisent plus de 20 millions de tonnes de charbon par an". 

L'annonce a été saluée par Greenpeace Italy qui y voit un "signal important"  à l'heure où le charbon, plus que jamais, doit léguer sa place à des énergies moins polluantes.