Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

AG2R La Mondiale et Macif n'investiront plus dans les développeurs de centrales à charbon

©Jeff Zehnder/Shutterstock

Les assureurs AG2R La Mondiale et Macif viennent d'annoncer l'exclusion des développeurs de centrales à charbon de leurs investissements.  

Les sociétés françaises AG2R La Mondiale et Macif, spécialisées dans les assurances, ont annoncé qu'elles excluront de leurs investissements les principaux développeurs de centrales à charbon, précise Les Amis de la Terre. Dans un communiqué publié le 23 juillet, l'association salue la décision de ces deux acteurs financiers. Cette annonce s'inscrit dans l'engagement collectif pris lors du One Planet Summit en décembre 2017. Comme AXA, Allianz ou Generali cette année, les deux entreprises respectent l'engagement de la Fédération Française de l'Assurance (FFA) pris lors du One Planet Summit en décembre 2017, afin de lutter contre le réchauffement climatique. 

Macif fait un pas en avant 

Depuis 2016, l'investisseur Macif avait déjà exclu de son portefeuille les clients détenteurs de mines de charbon. Aujourd'hui, l'entreprise s'engage à ne plus investir dans les 120 entreprises les plus agressives du secteur, répertoriées dans la liste GCEL (Global Coal Exit List) établie par la société allemande Urgewald. Elle s'engage également à suivre les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures), qui fournissent certaines clés aux entreprises qui veulent intégrer l'urgence climatique dans leurs décisions, ajoute Novethic.

AG2R La Mondiale s'engage pour sortir du charbon 

Désormais, la société AG2R La Mondiale ne soutiendra plus les entreprises qui prévoient d'augmenter leur capacité de charbon au-delà de 1 %. Cela représente 282 développeurs au total, précise l'association Les Amis de la Terre. AG2R La Mondiale, qui met en place sa toute première politique relative au charbon, s'engage pour la sortie du charbon d'ici 2030 dans l'Union Européenne et compte démarcher auprès de ses clients pour atteindre ce délai.