Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

Climat : la place financière de Paris se dote d'un observatoire

©Petr Kovalenkov/Shutterstock

La place financière de Paris a dévoilé jeudi un observatoire de la finance durable pour lister et vérifier les engagements des différents acteurs sur le climat.

Au total, 355 acteurs de l'assurance, de la banque, de la gestion d'actifs et de l'investissement sont représentés dans cet observatoire qui "a pour ambition de contribuer à la transparence, au suivi et à l'évaluation de la transformation progressive du secteur financier", selon le communiqué.

La sortie de cet observatoire intervient le jour du Climate Finance Day, colloque de réflexion sur la finance et le climat organisé à Paris. Ce rendez-vous est également l'occasion pour le secteur financier de renforcer ses engagements, comme l'ont notamment fait mercredi la Société Générale et le Crédit Mutuel Alliance Fédérale. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a salué cette création lors d'une intervention en vidéo diffusée à la mi-journée du Climate Finance Day. "Il n'y aura pas de finance verte sans transparence sur les actifs, les placements et l'épargne", a-t-il souligné. "Un établissement capable de dire à quoi va servir un euro d'épargne sera plus attractif, notamment envers les jeunes", a-t-il estimé, insistant sur le fait que les données doivent être "fiables et comparables entre établissements et entre pays". Pour cela, il a appelé à des "standards" européens.

Outre les engagements individuels, ce projet, piloté par les différentes fédérations professionnelles du secteur et par "Finance for tomorrow", la branche de Paris Europlace dédiée à la finance verte et durable, propose une analyse sectorielle pour visualiser les promesses dans quatre grandes thématiques : la gestion responsable, la transition vers une économie bas carbone, la sortie du charbon et l'offre de produits responsables.

Au-delà du charbon, "la place de Paris doit développer une stratégie de sortie de financement des activités pétrolières non-conventionnelles" a également demandé le ministre.

De plus, un Comité scientifique "évaluera régulièrement la pertinence et la qualité des méthodologies et des données de l'Observatoire", détaille le communiqué. Cet outil fait suite à une promesse de la place financière française à l'été 2019.

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « La transition écologique Made in France ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs