Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

En bref

53 % des investisseurs institutionnels s’inquiètent de la performance des placements durables

© Cinemanikor / Shutterstock

Selon une étude de Schroders, 48 % des investisseurs institutionnels ont indiqué que l’investissement à impact était "leur approche privilégiée pour mettre en œuvre la durabilité dans le processus de placement".

Schroders a délivré une nouvelle étude sur les investisseurs institutionnels. Analysant les "perspectives d'investissement de 770 investisseurs institutionnels mondiaux" responsables de 27 500 milliards de dollars, cette dernière a été réalisée suite à une enquête menée en mars 2022. D’après les résultats, les inquiétudes concernant "la performance des placements durables" se sont accrues au cours des douze derniers mois, passant de 38 % il y a un an, à 53 % actuellement. Le rapport révèle également que 48 % des personnes interrogées ont indiqué que l’investissement à impact était "leur approche privilégiée pour mettre en œuvre la durabilité dans le processus de placement", contre 38 % l’année passée. Pour Andreas Markwalder, CEO de Schroders Investment Management Suisse, "la tendance en faveur de l’investissement à impact se renforce. Depuis des années, la courbe est à la hausse".

L’inflation, une menace qui inquiète

L’étude s’est également penchée sur "les principales menaces pesant sur la performance des placements des marchés financiers", soulignant que "la plus grande préoccupation" des investisseurs reste les "anticipations d’inflation", devant la hausse des taux d’intérêt et l’incertitude géopolitique. En revanche, la pandémie de Covid-19 a de son côté "perdu une grande partie de ses répercussions et n’est plus perçue comme un facteur négatif important". Pour Johanna Kyrklund, Group CIO Schroders, "les marchés restent tiraillés entre les craintes relatives au relèvement des taux d’intérêt et celles liées aux risques de récession."