Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Analyses

RSE, ESG… découvrez 5 métiers autour de la finance durable

©Wang An Qi/Shutterstock

Afin de répondre aux défis sociaux et environnementaux de notre ère, de nombreuses professions en lien avec l’ESG et la RSE ont vu le jour ces dernières années. 

De plus en plus de professionnels se tournent vers les métiers du développement durable. Une tendance pouvant s’expliquer par deux observations. D’un côté, le désir des Français de faire un métier qui se rapproche de leurs valeurs (86 %). De l’autre, la nécessité pour les acteurs de l'écosystème financier d’intégrer cette expertise "responsable" à leur politique, et ce pour répondre à une pression sociétale et réglementaire. Afin d’y voir plus clair, ID vous propose une liste non exhaustive de cinq métiers ayant trait à l’ESG et la RSE.

Analyste ESG :

L’analyste ESG a pour mission d’évaluer les pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) d’une entreprise souhaitant être financée. S’appuyant sur les recherches académiques et les productions des institutions internationales pour dresser ses rapports, il est également chargé d’accompagner les entreprises en leur présentant des points d’amélioration en matière d’ESG

Chargé de reporting RSE :

Le chargé de reporting RSE a pour but d’élaborer un reporting extra-financier pour le compte d’une entreprise. Il identifie, par le biais de ce document, les principaux risques environnementaux et sociaux de l’entreprise, décrit les mesures mises en œuvre pour réduire ces risques et mène une réflexion sur le modèle de création de valeur de cette dernière. Il intègre également au reporting certains indicateurs de durabilité tels que les émissions de gaz à effet de serre des entreprises ou encore les objectifs climat.

Une formation RSE est recommandée pour devenir chargé de reporting RSE. Il en existe de nombreuses en France, à l’instar du MBA Management de la RSE et Performance des Organisations de l’Institut Léonard de Vinci (Paris) ou du Master 2 Management de la Responsabilité Sociale des Entreprises (Créteil).

Chief Value Officer :

Le Chief Value Officer (CVO) a pour mission d’allier stratégie de développement durable et amélioration de la performance. Il doit contribuer à façonner et faire évoluer le business model de sa société. Pour y parvenir, le CVO se doit d’avoir une vision d’ensemble sur tous les capitaux de l’entreprise, ainsi que sur les activités en rapport avec ces capitaux. 

Pour devenir Chief Value Officer, il est possible par exemple de suivre le Executive Master Chief Value Officer. Proposée par Audencia, cette formation de 15 mois s’adresse uniquement à des profils bénéficiant à minima de huit années d’expérience professionnelle et de responsabilités managériales.

Conseiller en investissements financiers responsable :

Le conseiller en investissements financiers (CIF) responsable est un professionnel des placements financiers orientant les épargnants vers des produits socialement responsables. S’adressant aux investisseurs désireux de financer les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable, le CIF responsable a pour mission de leur permettre de concilier performance économique et impact social et environnemental.

Différents cursus généralistes en lien avec la vente ou la finance permettent de devenir conseiller en investissements financiers. Parmi eux, le Master Of Science in Fintech & Digital Sustainability de l’American Business School of Paris. Une fois diplômé, le CIF peut se spécialiser dans le domaine de la finance responsable, par le biais de formations spécifiques.

Consultant ESG :

Qu’il soit en interne au sein d’une société ou indépendant, le consultant ESG accompagne l’entreprise dans l’élaboration et la mise en application de sa stratégie environnementale, sociale et de gouvernance. Ambitionnant d’avoir un impact positif sur l’environnement et la société sans pénaliser le rendement de l’entreprise, il est amené à effectuer diverses missions au quotidien : dialogue avec les parties prenantes, identification des difficultés en matière de durabilité et des axes d’amélioration, apport de solutions concrètes aux managers et dirigeants…

Le métier de consultant nécessite généralement une formation de niveau bac+5, au sein d’une université, d’une école de commerce ou d’ingénieur. Une spécialisation dans le domaine de la finance responsable est ensuite recommandée.