Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID en régions

Une expédition en radeau pour nettoyer la Loire

L'explorateur Rémi Camus prend part à une expédition le long de la Loire pour dépolluer le fleuve.
©blitzmaerker / Pixabay

Douze jours et un peu plus de 200 kilomètres : le prochain périple de Rémi Camus, aventurier, explorateur et conférencier, aura pour but de dépolluer la Loire de ses déchets en prenant place à bord d’une petite embarcation.

Début de l’expédition : ce matin, mardi 8 juin, depuis Saint-Ouen-sur-Loire dans la Nièvre. L'aventurier Rémi Camus et ses coéquipiers prévoient de descendre la Loire sur un radeau pendant douze jours, dans le but de ramasser les déchets, de mettre en avant le patrimoine environnant et de sensibiliser la population à la pollution de nos fleuves et rivières avec l'application Trash Spotter. À cette occasion, il sera moins question de survie que de sensibilisation et d’utilité environnementale, et en nettoyant le plus long fleuve français, cette expédition a une visée plus large que le simple dépassement de soi. Le vainqueur de "Wild, la course de survie", émission diffusée en 2018 sur M6, veut informer et sensibiliser à la beauté du dernier fleuve sauvage d’Europe tout en faisant œuvre utile.

Habitué des grandes aventures et des défis physiques, Rémi Camus reconnaît que cette entreprise est "plus fun, plus tranquille" que d’autres par le passé. Pas question de milliers de kilomètres à la nage ou de périple dans les eaux de contrées sauvages de l’autre côté du globe, mais une opération d’intérêt général pour la protection de la nature. Cependant, son message, lui, reste le même : “Il faut prendre soin de notre planète”, rappelle-t-il au Berry Républicain.

Appel à participation

Sur les 8m2 de l’embarcation, des emplacements pour entreposer les déchets collectés, un flotteur pour s’approcher des rives, ainsi que des bouteilles d’oxygène pour repêcher les déchets en plongeant. Les détritus ramassés seront déposés dans certaines des villes traversées au fil du trajet, et en cas de découverte d’une décharge sauvage de grande ampleur, elle sera géolocalisée grâce à Trash Spotter, pour être nettoyée ultérieurement. 

Rémi et ses deux accompagnateurs et amis, un vidéaste et un photographe, vont dormir sur ce radeau qu’ils ont eux-mêmes fabriqué, manger les victuailles qu’ils auront embarquées, et parcourir ainsi près de 20 kilomètres par jour jusqu'à Orléans. Ce qu'ils souhaitent également, c'est partager l'aventure avec tous les passionnés d’environnement et ceux qui y sont attachés. Ils proposent ainsi aux citoyens de venir "partager un moment avec eux pour boire un verre, passer une nuit en bivouac sur le radeau, et surtout venir les aider à ramasser les déchets". Aller à la rencontre de la population pour mieux sensibiliser est un autre des paris des trois parties prenantes à l’expédition. "Si le radeau tient le coup !" s’amuse l’aventurier interviewé par France 3.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs