ID D'AILLEURS

Royaume-Uni : l’Écosse va instaurer une consigne pour les bouteilles et les canettes

©Stokkete/Shutterstock

Le gouvernement écossais a décidé de mettre prochainement en place un système de consigne, incluant toutes les bouteilles et canettes en verre, aluminium ou en plastique.

Ce nouveau système de consigne concernera 90 % des contenants présents sur le marché, a annoncé le gouvernement écossais le 8 mai. Seuls les contenants en carton tels que les briques de lait ne seront pas collectés. Les consommateurs écossais paieront 20 pences (23 centimes) supplémentaires lors de leurs achats, qu’ils pourront se voir remboursés lorsqu’ils déposeront leurs contenants vides dans les bacs de collecte prévus à cet effet. Ils peuvent également décider de reverser ces sommes à des associations caritatives. Les contenants, une fois collectés, sont voués à être recyclés, ou bien réutilisés

Une première au Royaume-Uni...

Cette initiative pourra être implantée en vertu des pouvoirs législatifs accordés au Parlement Écossais depuis 1998. Une fois le projet de loi voté, le dispositif de consigne ne sera pas opérationnel avant douze mois. Il s’agira du premier système de consigne instauré au Royaume-Uni. Une consultation publique a également été lancée en février, en Angleterre, au Pays de Galles et en Irlande du Nord. D’autres pays ont en revanche déjà instauré des systèmes similaires : en Allemagne par exemple, ce dispositif a permis de faire grimper la quantité de collecte des emballages de boisson à 90 % - contre 60 % en France. 

... qui ne fait pas que des heureux !

Un certain nombre de petits commerçants s’est plaint de ne pas avoir été consulté et veut être exclu de ce programme. Ils ont annoncé être prêts à défendre leur cause une fois le projet de loi déposé devant le Parlement. En effet, ils condamnent les conséquences que cela pourrait avoir sur leurs commerces, en termes d’argent et en termes de place – avec l’installation d’une machine de collecte. 

Mais Roseanna Cunningham, la secrétaire du cabinet chargé des questions environnementale en Écosse, défend plutôt le caractère inclusif du programme - d'où le montant de la consigne, peu élevé.

Un système de consigne bien organisé pourra participer au développement durable, changer les comportements liés au recyclage et soutenir une économie plus circulaire. Roseanna Cunningham - des propos rapportés par The Guardian

Ce système de consigne s’inscrit dans la "responsabilité élargie du producteur' : une approche  de politique environnementale internationale définie par l’OCDE - Organisation de Coopération et de Développement Économiques - qui stipule que la responsabilité d’un producteur vis-à-vis d’un produit s’étend au stade post-consommation de son cycle de vie.