"Depuis de nombreuses années, le tournoi de Roland-Garros s’inscrit dans une dynamique responsable et écologique," précise le site Internet de l’évènement.
© Matthias David/Unsplash
Environnement

Roland Garros et l’écologie, où en est-on ?

Pour sa nouvelle édition, qui se déroule à Paris du 26 mai au 9 juin, le tournoi de tennis Roland-Garros compte poursuivre ses engagements en faveur de l’environnement.

633 222 : c'est le nombre de spectateurs qui ont assisté à Roland-Garros en 2023. L'édition 2024 débute ce 26 mai et durera jusqu'au 9 juin à Paris. Ce tournoi de tennis attire chaque année de nombreux fans de sport, mais il ne faut pas oublier que cette forte mobilisation peut avoir un impact environnemental.

"Depuis de nombreuses années, le tournoi de Roland-Garros s’inscrit dans une dynamique responsable et écologique," précise le site Internet de l’événement. Ce dernier entend poursuivre "ses actions en faveur de la préservation de l’environnement et de la sensibilisation de tous les publics" pour cette édition 2024. 

La mobilité douce à l’honneur

Parmi ses actions, Roland-Garros propose de privilégier les moyens de transport doux. Deux parkings à vélo gardiennés de 700 places sont par exemple proposés sur le site du tournoi. Les véhicules mis à disposition par la FFT (Fédération française de tennis), eux, sont des Renault hybrides ou électriques à 88 %. Une plateforme de covoiturage est également proposée par Renault, en collaboration avec l'événement. 

Le tournoi promet aussi de poursuivre une "mission de promotion d’une alimentation saine et durable." Cela s’illustre par des produits de qualité, une lutte contre le gaspillage et une réduction des déchets pendant l’événement. Côté énergies, celles utilisées pendant le tournoi sont 100 % renouvelables, grâce à un contrat d’alimentation Engie. 450 M2 de panneaux solaires sont aussi installés sur le toit du court Suzanne-Lenglen. 

50 000 balles de tennis utilisées chaque année

Associé au plan climat de la Région PACA et à l’Office National des Forêts, Roland-Garros s’engage également en contribuant à des projets de reboisement de forêts impactées par le dérèglement climatique. Des actions de sensibilisation, menées par la Fresque Écologique du Tennis, seront aussi proposées sur place, pendant toute la durée du tournoi. 

Pour aller plus loin : "Sport et écologie : mode d’emploi"

En 2023, La Voix du Nord rappelait qu’une balle de tennis mettait plus de 25 siècles à disparaître entièrement de la planète. Pour Roland-Garros, ce sont 50 000 balles qui sont utilisées chaque année. Mais pour limiter l’impact environnemental de cette forte consommation, la FFT a pensé plusieurs solutions. Les balles utilisées sont offertes à des clubs amateurs, ou revendues sur le site officiel de la Fédération. Et depuis 2009, une fois trop usées, elles sont ensuite recyclées grâce à l’Opération Balle Jaune. Les balles sont broyées en usine et réutilisées pour créer des sols sportifs et des terrains.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.