Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Qui sont les brigades vertes ?

Deux agents de la brigade verte à cheval dans le Sud du Haut-Rhin.
©SEBASTIEN BOZON/AFP

Chargées de veiller au respect de l’environnement, à Trouville-sur-Mer (Calvados), les brigades vertes déployées en janvier dernier ont recensé plus de 400 dépôts sauvages pour l’année écoulée. Ce n'est pas la seule brigade à mener ce type d'actions en France.

Enquêter sur les dépôts sauvages, rappeler le Code de l’environnement aux usagers ou encore veiller au respect des zones protégées... Les missions des brigades vertes connaissent une recrudescence en France. À Trouville, mais aussi dans des communes d’Alsace, cette police de l’environnement mène des actions locales en ville et à la campagne. 

Une police au service de l’environnement

Un an après sa mise en place par la mairie de la ville, la brigade verte de Trouville-sur-Mer a recensé aujourd’hui plus de 400 dépôts sauvages. Des chaises cassées, des matelas sales, des planches de bois abîmées, ces objets que des gens laissent sur le trottoir font l’objet d’enquêtes approfondies pour la brigade. Trois agents sont pour l’instant responsables de ces missions, mais ils devraient être cinq d’ici quelques mois selon le Parisien

La propreté des villes n’est pas leur seule mission. À la campagne, ces brigades veillent également au respect du code de la chasse et de la pêche, aux divagations d’animaux et à la protection des espaces naturels. “La brigade verte a le droit d’investigation sur les questions d’environnement, c’est la différence avec la police municipale.” indique Sylviane Peter, directrice des brigades vertes du Haut-Rhin. “Ils s’occupent des problèmes de pollution comme les dépôts sauvages mais aussi la pollution de l’eau et le brûlage de déchets verts par des particuliers.”

Ces brigades sont souvent bien reçues par les habitants, “surtout ceux qui ont une fibre environnementale" explique la directrice.

Une résurgence de ces brigades 

Autrefois appelée garde champêtre, cette profession s’est peu à peu raréfiée. D’après un article du journal Le Monde publié sur le site des brigades vertes d’Alsace, les communes rurales n’ont plus l’obligation de pourvoir ce poste depuis 1958. 

Les brigades vertes d’Alsace, organisme de la fonction publique territoriale, financées par les conseils départemental et régional, tentent de redynamiser ce métier en s’implantant sur le territoire du Haut et du Bas-Rhin. Le 27 février, ils annonçaient le déploiement le 1er mars d’une brigade dans 27 communes du Bas-Rhin. Les municipalités qui le souhaitent peuvent faire appel à eux pour la mise en place d’une équipe composée de cinq gardes champêtres.  

Sylviane Peter, directrice des brigade vertes du Haut-Rhin, précise que ce type d’initiative existe partout en France, “mais elles restent très petites”

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi
Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.