Question du jour

Paris offre des arbres pour végétaliser la ville

©LinaZavgorodnia/Shutterstock

La mairie de Paris a décidé de donner gratuitement des arbres aux particuliers qui le souhaitent pour végétaliser la ville et tenter de tempérer les futures vagues de chaleur.

Les vagues de chaleurs devraient se faire de plus en plus fréquentes, selon une étude du World Weather Attribution. Pour lutter contre ces hausses violentes de température, la ville de Paris a lancé le 7 août l'opération "des arbres dans mon jardin". Cette initiative propose aux particuliers de leur offrir un ou plusieurs arbres sous certaines conditions. En premier lieu, il faut obtenir l'accord de la copropriété ou du propriétaire si l'espace prévu pour l'arbre est commun ou loué. Ensuite, il faut que l'arbre bénéficie d'assez de place pour pouvoir s'épanouir. En signant la charte "des arbres dans mon jardin", le particulier s'engage enfin à prendre soin de l'arbre. Plusieurs espèces sont proposées en fonction de l'espace disponible, dont le sorbier, l’érable champêtre et le poirier à fleurs.

Depuis 2015, la ville de Paris a également mis en place un permis de végétaliser qui s'applique aux espaces publics. Il faut effectuer une demande en ligne pour l'obtenir, et s'engager à s'occuper des plantes. Tous types d'espaces publics peuvent être concernés à l'exception des parcs et des jardins déjà existants.

La capitale n'est pas la seule ville de France à chercher à se verdir. Marseille a par exemple mis en place depuis octobre 2015 un permis de planter dans l'espace public, appelé "Visa Vert" et similaire à l'initiative parisienne. Sur l'importance de la végétalisation en ville pour faire face à la canicule, Amandine Crambes, ingénieure urbaniste à l'Agence de l'Environnement et la Maîtrise de l'Energie, a précisé à francetvinfo :

Quand un arbre respire par les feuilles, il évapore de l'eau et cette eau rafraîchit l'air. Un arbre mature peut évaporer jusqu'à 450 litres d'eau, c'est l'équivalent de cinq climatiseurs qui tourneraient pendant 20 heures".

Seriez-vous prêts à contribuer à la végétalisation de votre ville pour tempérer les futures vagues de chaleur ?

Choix