Environnement

Nouveaux plastiques, petits aluminiums : la Corse passe au tri de "tous les emballages"

©Arcansel/Shutterstock

En Corse, le Syvadec, établissement public régional de valorisation, a mis en place une double extension du tri sélectif depuis le 1er août : celle-ci concerne les nouveaux plastiques et les petits aluminiums.

La Corse, aux prises avec des crises chroniques de déchets, simplifie le geste de tri. C'est en tout cas l'objectif de la double extension du tri sélectif mise en place par le syndicat de valorisation des déchets en Corse (Syvadec), chargé de collecter les détritus de l'île. Depuis le 1er août, les Corses peuvent en effet trier de nouveaux types de déchets en plastique et en aluminium. Les emballages en nouveau plastique de type pots de yaourt ou tubes de dentifrice, sacs de surgelés, papier bulle, films de packs d'eau ou barquettes de jambon peuvent désormais être jetés dans les bacs jaunes sur l'ensemble du territoire. Il en est de même pour ceux en petit aluminium, comme capsules de bouteilles, capsules et dosettes de café, tubes métalliques, blister de médicaments, gourdes de compote…

"En Corse, tous les emballages se trient"

Selon le Syvadec, qui a adopté le slogan : "En Corse, tous les emballages se trient", cette annonce permet notamment de répondre "à la simplification du geste de tri souhaitée par les habitants". En Corse, 687 kg de déchets sont produits par habitant et par an, dont 26 % seulement ont été triés en 2017, selon le syndicat. A l'échelle nationale, le déploiement des consignes élargies à l’ensemble du territoire s'opère de manière progressive d’ici 2022.