Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Miel : selon des apiculteurs, la récolte est impressionnante cette année

Pour de nombreux apiculteurs, le confinement constitue un lien de cause à effet évident avec la hausse importante de la production de miel.
©Photografiero/Shutterstock

Les abeilles produisent du miel à foison depuis quelques semaines, tel est le constat fait par de nombreux apiculteurs en France. Est-ce pour autant une conséquence directe du confinement ? Sur cette question, les avis divergent.

Alors que nous célébrions la journée mondiale des abeilles le 20 mai dernier, leur production de miel ne s'est rarement aussi bien portée. Alors qu’en 2019, 15 755 tonnes de miel avaient été récoltées selon les chiffres de l’Agreste, l’année 2020 s’annonce pour sa part bien plus abondante selon les premières estimations. Un constat qui peut notamment s’expliquer par une baisse de consommation des produits phytosanitaires, ces produits responsables de la dégradation de l’écosystème des abeilles. 

Calme ambiant, baisse de la pollution, réduction du niveau de stress des abeilles… Pour de nombreux apiculteurs, le confinement constitue un lien de cause à effet évident avec la hausse importante de la production de miel. "Ce qui change avec le confinement c'est que les abeilles ne sont plus dérangées par les promeneurs, les cyclistes ou le bruit des tronçonneuses et du coup, elles multiplient les allers-retours",  explique Pierre Stéphan, apiculteur en Alsace, dans les colonnes du Parisien

Comparé au printemps de l’année dernière, nous avons fait de belles récoltes, puisque sur la même quantité de ruches j’ai produit cinq fois plus de miel.

Pour Vadim Allouche, apiculteur en Loire-Atlantique, le confinement n’est pas le déclencheur de cette augmentation. "Le confinement n’a rien à voir, parce que l’abeille travaille tout le temps. Ce sont des facteurs météorologiques qui ont été plus propices à cette hausse. Cet hiver, nous n’avons pas eu de gelée donc cela a bien démarré. Nous avons eu la pluie qu’il fallait donc les fleurs étaient au rendez-vous au printemps. C’est donc lié à des facteurs, mais aussi aux régions où vous vous trouvez", explique-t-il  à ID. Des conditions météo qui ont ensuite empiré, avec des trombes d’eau et des orages qui ont, selon l’apiculteur, détruit la grande majorité des acacias du grand-ouest.

Les abeilles produisent du miel à foison depuis quelques semaines, tel est le constat fait par de nombreux apiculteurs en France.
©Szymon Kaczmarczyk/Shutterstock

S’il n’est pas d’accord sur les facteurs liés à cette croissance, Vadim Allouche reconnaît avoir lui aussi eu des récoltes prometteuses. "Comparé au printemps de l’année dernière, nous avons fait de belles récoltes, puisque sur la même quantité de ruches j’ai produit cinq fois plus de miel".

Bonne nouvelle pour les producteurs locaux, tout le miel récolté ces dernières semaines ne devrait pas avoir trop de mal à trouver preneur, puisque les ventes de miel ont grandement augmenté en France durant ces dernières semaines.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.