ID d'ailleurs

Liban : des réfugiés syriens collectent les déchets recyclables des particuliers

©diak/Shutterstock

L'association "Live Love Recycle" emploie des réfugiés pour collecter les déchets recyclables dans les foyers de la capitale libanaise. 

L'association Live Love Recycle emploie 400 collecteurs, réfugiés de Syrie pour la plupart. À Beyrouth, ils traversent la ville sur leurs mobylettes électriques pour récolter les déchets recyclables des foyers libanais. Le service est opérationnel depuis le 9 avril dernier. Les habitants de la ville peuvent désormais demander en quelques clics la collecte de leurs déchets via une application prévue à cet effet. Dans la demi-heure, les collecteurs les récupèrent pour les remettre à l'ONG Arcenciel, chargée du recyclage

Une association à vocation environnementale et sociale

Dans ce pays où la gestion des déchets laisse encore à désirer, "Live Love Recycle" espère pouvoir travailler avec la mairie de Beyrouth et ainsi installer des bennes de recyclage dans la capitale, ce qui permettrait de réduire les temps de trajets et d'augmenter la cadence de ramassage, "jusqu'à atteindre 20 000 sacs par jour", détaille le fondateur. 

L'association emploie également une vingtaine de femmes pour préparer les repas du midi destinés aux collecteurs de déchets. Afin d'arrondir leurs fins de mois, ces dernières se retrouvent tous les matins en petits groupes pour cuisiner les 80 plateaux-repas de la journée. "Offrir des centaines d’opportunités d’emploi à des femmes et des gens de milieux défavorisés fait de "Live Love Recycle" un projet 100 % social", explique le fondateur libanais, Georges Bitar, au quotidien national "L'orient Le Jour".