Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Un ancien rugbyman lance le premier label vert pour un sport plus éthique

L'ancien rugbyman Julien Pierre a lancé le premier label vert pour les clubs et les évènements sportifs : Fair Play For Planet.
©Romain Perchicot/DR

Natation, football, rugby… Pour concilier le sport et l’écologie, le premier label vert pour les clubs sportifs a été officiellement lancé jeudi 12 novembre. Une initiative qui permettra d’éveiller les consciences écologiques sur le terrain.

Faire du sport un levier de transition écologique… Tel est le credo du sportif et ex-rugbyman Julien Pierre, qui a lancé jeudi 12 novembre le premier label vert pour les clubs et les évènements sportifs, appelé Fair Play For Planet (FPFP). Ce label accompagnera les différents clubs sportifs dans la mise en œuvre d'actions écologiques ainsi que dans la sensibilisation des acteurs et supporters aux enjeux environnementaux. L’objectif est de "pouvoir sensibiliser le maximum de personnes en utilisant la puissance du sport pour engager une réelle réflexion et d’apporter un changement concret dans le domaine sportif", explique Julien Pierre à ID.

Le sport est aujourd’hui un acteur essentiel dans notre société. Il fédère, il rassemble et il permet de véhiculer des idées et des valeurs universelles. Les supporters prennent exemple sur leurs joueurs préférés, donc il faut utiliser ce pouvoir."

Pour accéder au label, un référentiel d’identification des caractéristiques environnementales a été mis en place en collaboration avec l’Agence de la transition écologique (ADEME). Ce cahier des charges composé de 200 questions et divisé en 18 thèmes, permettra aux clubs qui souhaiteront obtenir ce sésame d’être évalué par des experts certifiés Cofracq (Comité français d'accréditation) sur leurs pratiques selon des enjeux liés au transport, à l’alimentation, à l’énergie, à la gestion des déchets, ou encore à la gestion numérique. Ensuite, en fonction de l’audit, un niveau de labellisation sera attribué selon l’engagement et la politique environnementale menée par les clubs et les événements sportifs : FPFP Player, FPFP Engaged ou FPFP Confirmed.

Les trois niveaux de labélisation accordés selon les engagements des clubs et évènements sportifs.
©FPFP/DR

FPFP proposera également des axes d’amélioration pour accorder aux clubs la possibilité d’accéder à la labellisation supérieure. Ainsi, tous les deux ans "un audit de progrès" est nécessaire pour réexaminer les acquis et les progrès réalisés afin de conserver le label.

Encourager sans contraindre

Malgré ses bienfaits sur la santé, le sport et les événements qui lui sont corrélés ont un réel impact sur la nature. D’abord, l’utilisation des transports comme l’avion et les autocars pour les compétitions sportives qui ont produit quelques 2,2 millions de tonnes de CO2 durant la Coupe du monde de 2018, soit l'équivalent de l’impact carbone de 200 000 Français par an. Une manifestation sportive de 5000 personnes génère environ 2,5 tonnes de déchets et 10 tonnes de déchets en moyenne pour un match de Ligue 1. À cela s'ajoute la surconsommation énergétique nécessaire pour l’entretien des stades, la consommation d'eau pour les pelouses ou encore la communication numérique des clubs.

Pour réinventer le sport et ses pratiques, le label ne se veut pas contraignant mais a pour rôle d’encourager les clubs à mener des actions concrètes dans leur domaine. Il permettra également aux clubs certifiés de gagner en visibilité auprès des partenaires et financeurs. "Un partenaire qui va financer un club va surtout choisir un club qui a une bonne renommée et une bonne image, et va prendre un club qui sera plus vert qu’un club qui ne prend aucun engagement !", insiste Julien Pierre.

Par ailleurs, une liste sera prochainement mise en ligne afin de recenser les clubs labellisés FPFP. Certains clubs ont déjà entamé les démarches pour obtenir le label. Le premier à être dans la course est la section paloise de Pau au sein de laquelle Julien Pierre a pris sa retraite sportive en 2018.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « La transition écologique Made in France ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs