Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Dossier partenaire

Le mécénat pour le reboisement des forêts

Le programme Plantons Pour L'Avenir vise à reboiser les forêts dans le cadre d'une exploitation durable.
©DR/CNDB

Les Français sont extrêmement attachés à leurs forêts. Plusieurs possibilités leurs sont proposées pour participer à leur préservation. Parmi elles, l’option du mécénat permet aux entreprises et aux particuliers d’investir dans la gestion durable des forêts. 

Les forêts jouent un rôle essentiel pour la société dans son ensemble. Si les actions gouvernementales et des pouvoirs publics sont incontournables pour les préserver, il existe également des possibilités d’y contribuer à son propre niveau, à travers notamment des programmes de mécénat. C’est ce que propose par exemple le programme Plantons Pour l’Avenir (PPLA).

Donner pour protéger la forêt 

Créé en 2014 par les Coopératives Forestières, l’origine de ce fonds est liée à un constat inquiétant : "l’acte de plantation est devenu insuffisant dans les forêts de France qui appartiennent pour les ¾ à de nombreux propriétaires privés et qui pour la plupart n’ont pas les capacités techniques et financières d’assurer la gestion de leur patrimoine forestier", explique Willys Westphal, chargée de mécénat à PPLA. "Comme le reboisement dans le cadre d’une gestion durable est reconnu d’intérêt général, nous avons créé un programme de mécénat. L’objectif est de soutenir des projets liés à la défense de l’environnement dans le contexte du changement climatique".

PPLA se présente donc comme un moyen pour les entreprises de contribuer à des projets de reboisement en France, qui ont un impact à la fois sur l’environnement, mais aussi sur la vie sociale et économique des territoires. "La filière bois est un secteur économique important", poursuit Willys Westphal. "Cependant, les programmes de reboisement ne correspondent pas à des commandes "d’investisseurs en quête d’image verte". Il s’agit bien de démarches libres et désintéressées de la part de mécènes qui répondent à des besoins de propriétaires engagés dans la gestion durable et de leur forêt et dans son adaptation au changement climatique".  

Depuis son lancement, PPLA a reçu 5,5 millions d’euros de dons de la part de 180 entreprises mécènes. Le fonds ajoute que 85 % des dons sont alloués à la réalisation des projets de ses trois programmes : "Planter", "Sensibiliser", "Innover".

Au-delà du du programme de reboisement, PPLA accompagne donc des projets de sensibilisation et "d’éveil des consciences aux rôles environnementaux, sociétaux et économiques, des forêts". "Nous cofinançons par exemple deux programmes comme la Journée Internationale des Forêts et le Festival Nuit des forêts, qui un large public à se rendre en forêt pour en découvrir les différentes fonctions écologiques et économiques".

Le Fonds indique également disposer d’un programme innovation, qui accompagne financièrement des projets de recherche et développement sur l’adaptation des forêts en France. "Les Forêts sont à la fois victimes et une partie de la solution contre le changement climatique", détaille Willys Westphal. "Il est parfois nécessaire de les aider à s’adapter plus vite au réchauffement. Avec ces trois programmes, nous souhaitons œuvrer pour que nos forêts participent à l’atténuation du changement climatique et à notre transition économique grâce à l’usage du bois, dans la construction, le papier, l’ameublement, l’emballage, l’énergie ou la biochimie…". PPLA déclare avoir participé en tout à la plantation de plus de 2 Millions d’arbres, soit 2000 hectares de forêts renouvelées et en capacité de capter 360 000 tonnes de CO2 dans les décennies à venir.

Ce programme de mécénat s’inscrit dans un parterre de solutions pour aider à la préservation des forêts. Dès 2005, le programme de mécénat "Cœur de Forêt" proposait de contribuer au reboisement pour créer des forêts durables à travers le monde. En France, à la suite de Plantons pour l’avenir, l’Office National des Forêts a aussi lancé son propre fonds de dotation en 2019 "Agir pour la Forêt" (AGF). Si ces fonds s’engagent à proposer aux entreprises de protéger la biodiversité des forêts ainsi que leurs activités économiques, ils permettent également aux individus d’y contribuer personnellement, selon leur budget. Le fonds AGF leur permet en plus de choisir le type de territoire qu’ils souhaitent préserver : forêts, prairies, littoral...

A l’échelle individuelle, il existe également plusieurs plateformes de financement participatif qui proposent aux personnes physiques de financer des projets de gestion de forêts, comme les plateformes Helloasso ou J’adopte un projet, qui contient par exemple un projet intitulé "Créateur de forêt" pour permettre aux citoyens de créer des espaces de biodiversité en France.

En partenariat avec le Comité National pour le Développement du Bois.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #9 : Comment vivre presque sans plastique ?

https://www.linfodurable.fr/boutique/idees-pratiques-9-comment-vivre-presque-sans-plastique_28-12-2021?utm_source=autopromo&utm_medium=encart-article&utm_campaign=ip9

Au sommaire : état des lieux de la place du plastique dans nos vies, conséquences sur l'Homme et l'environnement, solutions pour s'en débarrasser... 68 pages de solutions pour passer à l'action.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.