Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

"Le Jour du dépassement" de la Terre retardé de trois semaines à la suite de la Covid-19

La date du "jour du dépassement" de la Terre 2020 se présente trois semaines plus tard que l’année dernière.
©Franck Legros/Shutterstock

Voilà de nombreuses années qu’elle tombait toujours plus tôt, comme un coup de massue rappelant à l’Homme que les ressources de sa planète ne sont pas inépuisables. La date prévue du "jour du dépassement" de la Terre 2020 vient d'être dévoilée, et bonne nouvelle, elle se présente trois semaines plus tard que l’année dernière.

Comme chaque année depuis 1970, l’Institut de recherches international américain Global Footprint Network publie la date à laquelle notre empreinte écologique dépasse la biocapacité de la planète. Plus communément appelé "le Jour du dépassement", ce dernier devrait cette année tomber le 22 août. Une très bonne nouvelle... qui s’explique en grande partie par la crise sanitaire qui a touché le monde et stoppé la majeure partie des activités.

Un recul d’autant plus impressionnant qu’en 2019, il était tombé le 29 juillet, soit trois semaines plus tôt. De manière plus générale, "le jour du dépassement" n’était pas arrivé si tard dans l’année depuis 2004 (1er septembre). Une date historique donc, au vu des résultats des dernières années, mais une tendance qui sera sûrement de très courte durée, comme l’explique Mathis Wackernagel, président du Global Footprint Network, dans les colonnes du Monde : "Cela montre que des changements importants et rapides sont possibles. Mais cette réduction de notre empreinte écologique est imposée et non voulue, et comme elle ne s’accompagne pas d’un changement systémique dans nos modes de production et de consommation, elle ne va pas durer."

#EarthOvershootDay 2020 lands on August 22. Global Footprint Network researchers estimate an overall 9.3% reduction in humanity's Ecological Footprint from January 1st to Earth Overshoot Day. Learn how this year's date was calculated: https://t.co/tgWoWRjgAp#movethedate pic.twitter.com/O5Xywz4x7G

— Footprint Network (@EndOvershoot) June 5, 2020

Calculé grâce à trois millions de données statistiques issues de 200 pays, "le Jour du dépassement" se place comme une preuve tangible de la surconsommation de l’Homme et des problèmes écologiques qu’engendrent nos sociétés. À ce propos, l’étude nous révèle qu’il faudrait l’équivalent de 1,6 planète pour répondre aux besoins de l’humanité sans consommer davantage que ses ressources. Selon la WWF, partenaire de l‘ONG Global Footprint Network sur cette étude chaque année, il aurait fallu, en 2019, 2,7 planètes Terre si toute l’humanité avait vécu comme les Français. 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.