Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

"L'arbre devrait être une mode intemporelle dont on ne se lasse jamais !"

Julien Reynaud endosse la casquette de Directeur France de Treedom.
© Julia Riviere

Entretien avec Julien Reynaud, directeur France de Treedom, une entreprise de l'économie sociale et solidaire labellisée B-Corp qui promeut l'inclusion sociale par la défense de l'environnement "en plantant le bon arbre au bon moment au bon endroit en totale transparence". Chaque arbre planté est géolocalisé, photographié et possède sa propre page d'impacts.

Le président Emmanuel Macron a promis vendredi 28 octobre 2022 "la plantation d'un milliard d'arbres" sur le territoire français d'ici dix ans, soit l'équivalent de 10% de notre forêt, pour compenser notamment les incendies de forêts. Directeur France de Treedom, Julien Reynaud réagit à cette annonce. Interview.

En quoi Treedom se démarque des autres acteurs qui sont sur le créneau de la reforestation, la plantation d’arbres ?

Tout d'abord, notre méthodologie. L’agroforesterie cumule impacts écologiques et sociaux. En plantant des arbres forestiers et fruitiers, nous régénérons la nature tout en la rendant plus productive pour les populations les plus exposées aux conséquences du changement climatique. En luttant contre la désertification de leurs sols, nous leur permettons de sécuriser leur indépendance alimentaire et financière. Notre transparence : nous ne prétendons jamais planter un arbre pour chaque graine lancée dans le sol (80% de perte). Au contraire, nous proposons à nos partenaires de planter un arbuste viable et de le faire grandir avec sa photo, sa géolocalisation, sa page d’impacts. Notre interactivité : À date, si nous avons 9 000 entreprises partenaires, 3 300 000 arbres plantés, 200 000 agriculteurs soutenus dans 17 pays et 1 000 000 d’utilisateurs sur notre plateforme, c’est aussi parce que nous créons une vrai intéractivité puisque chaque page de plantation d’arbre peut être offerte et initiée en un clic ou un flash QR-Code par la communauté de nos partenaires. Ainsi en contribuant à notre mission ils renforcent leur politique RSE (carbone, biodiversité,social) mais ils valorisent aussi leurs clients - collaborateurs via une expérience digitale instructive et positive !

Pourquoi parle-t-on de greenwashing à ce sujet ?

Le greenwashing est la communication d’un argument écologique erroné ou disproportionné à des fins commerciales ou d’image. Planter un arbre n’est donc clairement pas du greenwashing ! Par contre communiquer qu’on a planté des arbres et qu’on est neutre en carbone sans vérifier si les graines deviennent des arbustes puis des arbres, sans vérifier si la bonne espèce a été plantée au bon endroit pour les bonnes raisons peut en effet constituer un acte de greenwashing.  Certains projets dits de plantation d’arbres se sont exclusivement concentrés sur l’aspect “absorption carbone” ou “volumétrique”. Dans les deux cas, on oublie souvent la biodiversité en plantant la même espèce d’arbre qui partira assez vite en fumée comme ce fut malheureusement le cas cet été en Gironde. On y oublie aussi souvent la population locale en ne lui donnant pas la possibilité d’en vivre ce qui - in fine - encouragera la déforestation... Ces projets ne sont pas durables. Chez Treedom nous privilégions une approche “holistique” et non “volumétrique”partant des besoins de la population et des écosystèmes.

Le président Emmanuel Macron a annoncé la plantation d’un milliard d’arbres d’ici à 2032. Est-ce, selon vous, un effet d’annonce ou une bonne nouvelle ?

Oui mais à condition de sortir du tout volumétrique. On sent bien la valeur symbolique du “milliard”. Or, le plus important sera de choisir les bonnes essences/espèces au bon endroit au bon moment. Je me répète : jeter une graine dans le sol ne sera jamais “planter un arbre”. Il faut faire pousser les arbustes, les transplanter, les entretenir, bien choisir l’espèce, la saison, l'écosystème d’implantation. Si nous avons l’intelligence et les ressources de faire du qualitatif ne serait-ce que pour la moitié dudit volume alors oui ce sera une excellente nouvelle.

France 2 consacre prochainement une émission intitulée "Aux arbres citoyens". L'arbre est-il le sujet à la mode ?

Bien plus qu’une paire de Stan Smith, l’arbre devrait être une mode intemporelle dont on ne se lasse jamais ! Les forêts contiennent 70% de la biodiversité terrestre. Ce sont tout de même les arbres, et les océans, qui nous permettent de respirer, de manger de bons fruits, de régénérer nos sols, de réguler nos précipitations ou de faire revenir nos pollinisateurs. C’est une mode drôlement utile !

Va-t-on régler en partie le dérèglement climatique grâce aux arbres ?

Oui, le tout technologique ne pourra pas à lui seul limiter le rythme et les conséquences du changement climatique. Lorsqu’on vit un été en centre ville, et que l’on passe à travers une zone arborée, son pouvoir de régulation thermique parait comme une évidence !

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs 

 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.