Environnement

La Réunion : on peut désormais utiliser de l'engrais fabriqué à partir d'eau recyclée

©hxdyl/Shutterstock

Fertilpéi, un engrais fabriqué à partir du recyclage des eaux usées, est désormais autorisé à la vente à La Réunion. 

C'est officiel. Pour la première fois à La Réunion, on pourra utiliser de l'engrais fabriqué à partir du recyclage des eaux usées. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) vient de délivrer l'autorisation de commercialisation du produit, prénommé "Fertilpéi". 

Ce fertilisant, à l'étude depuis plusieurs années, est fabriqué localement et produit à partir de matières issues du recyclage des eaux usées, récupérées de la station d'épuration du Grand Prado à Sainte-Marie, la plus grande d'Outre-mer. Sous forme de granulés, Fertilpéi pourra être utilisé pour la culture de cannes, des plantes en pot ou encore en substitution aux engrais chimiques importés. 

Des premiers résultats positifs

Le brevet, délivré par l'Anses, autorise la commercialisation de l'engrais conçu en circuit court pour une durée de 10 ans. Depuis 2013, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) étudie l'efficacité du produit à long terme sur les cultures de cannes. S'il est désormais en vente libre, certaines exploitations agricoles l'ont déjà préalablement testé : "La décomposition très progressive du granulé, qui dure environ quatre mois chez nous, donne d'excellents résultats sur la croissance de nos cultures", argumentent les Pépinières de Bourbon, auprès du webzine local IPRéunion, après avoir utilisé Fertilpéi sur leurs cultures de gazon en plaques. Pour la seule année 2019, le potentiel de production de l'engrais est estimé à environ 2000 tonnes.