ID D'AILLEURS

Madagascar : un engrais produit à partir de fientes de chauve-souris

©Ethan Daniels/Shutterstock

L’entreprise Guanamod produit en moyenne 13 000 tonnes de cet engrais biologique par an. Il est adapté à tout type de culture et coûte moins cher que l'engrais chimique.

Le "bat-guano" est un engrais produit à base de fientes de chauve-souris minéralisées et mélangées à l’acidité du sol. Cette fossilisation est une opération qui s’étale sur une durée de vingt à trente ans.  Un homme est à l’origine de cette initiative : Erick Rajaonary. Ce candidat à l'élection présidentielle de 2018 est surnommé "Batman" - l'homme chauve-souris - en raison du succès de son entreprise, lancée en 2010. 

Jusqu'ici, l'agriculture malgache n'avait qu'un faible rendement, pouvant être expliqué par la faible utilisation d’engrais chimique sur l’île - qui est estimée à 5 kg par hectare contre 200 kg en moyenne en Europe et en Asie d’après RFI . L’objectif était donc d’augmenter le rendement des terres cultivables du pays - qui représentent 60 % du territoire malgache - tout en préservant la qualité des sols.

Les avantages que présente cet engrais sont doubles : il coûte deux fois moins cher que de l’engrais chimique et la préservation des sols entraînera une augmentation progressive de la production agricole. La transition reste cependant difficile à mener selon RFI car les paysans sont attentifs à la rentabilité immédiate de leurs cultures.

Environ 60 % de la production de cet engrais est envoyée à l’étranger, comme l’explique Erick Rajaonary, cité par Afrik21 : "Nos produits sont déjà exportés dans plusieurs pays comme au Canada, en Europe et ailleurs en Afrique. Nous sommes actuellement à la conquête du marché américain et de celui de l’Afrique de l’Est ". D’après les expertises réalisées, les quelques cent-vingt grottes exploitées dont est extrait le "bat-guano" ont encore de quoi fournir de la matière pour environ 130 ans