Environnement

La navigatrice Anne Quéméré va braver l'océan Arctique grâce à l'énergie solaire

Le parcours prévu par Anne Quéméré prévoit 3 étapes avant son arrivée à Pond Inlet.
©GABRIEL BOUYS/AFP

Anne Quéméré embarquera d'ici quelques jours sur le solar boat (bateau solaire) Icade pour une expédition le long des rives nord du Canada.  

C'est un parcours de presque 3500km - dans des conditions climatiques parfois difficiles - que prévoit de réaliser Anne Quéméré. Malgré des vents pouvant atteindre 90km/h, la navigatrice bretonne s'est lancé le défi de relier le port de de Tuktoyaktuk au Pond Inlet. Une traversée d'ouest en est de la mer de Beaufort le long des rives canadiennes. Pour effectuer ce trajet, elle ne dispose que de peu de temps. Une fois l'été terminé, la banquise reprendra ces droits et il deviendra impossible de réaliser la traversée à bord de son solar boat.

Le parcours prévu par Anne Quéméré prévoit trois étapes avant d'atteindre Pond Inlet.
©Icade.fr

Icade, une prouesse technologique et écologique

"Icade est bien plus qu’un simple sponsor dans cette expédition, c’est toute une équipe enthousiaste qui s’embarque à mes côtés". C'est dans cet esprit qu'Anne Quéméré a baptisé son embarcation Icade. Ce solar boat fonctionne uniquement grâce à l'énergie solaire fournie par 10 m² de modules photovoltaïques. Une prouesse technologique et écologique rendue possible par le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM). Ce bateau éco-responsable - principalement en bois - et l'expédition ont pour but d'éveiller les consciences à propos de la pollution de ces espaces et du réchauffement climatique. Si tout se passe bien, Anne Quéméré devrait arriver à bon port début septembre prochain.