ID d'ailleurs

Kenya : des Jeux Olympiques Masaï pour protéger les lions

©iSelena/Shutterstock

Pour remplacer la tradition de la chasse des lions chez les Masaï du Kenya, des associations de protection des animaux ont mis en place des Jeux Olympiques où les participants peuvent montrer leur valeur sans se mettre en danger ou tuer des animaux. 

"Dans la culture Masaï, les jeunes hommes qui atteignent l'âge adulte vont traditionnellement chasser les lions pour montrer leur force physique, leur vitalité et attirer les femmes. Mais à cause de la destruction de leur habitat et des massacres de rétribution, cette tradition Masaï a involontairement conduit à une diminution rapide de la population des lions", indique l'African Wildlife Foundation. Pour protéger ces grands félins, l'ONG, en partenariat avec des associations locales, a créé les Jeux Olympiques Masaï. Le 15 décembre dernier, l'édition 2018 de ces Jeux s'est achevée après cinq mois de compétitions aux pieds du Mont Kilimanjaro, dans la réserve de Kimana au sud du Kenya. 

Cette année encore, les jeunes Masaï ont pu s'affronter dans différentes épreuves comme la course, le saut en hauteur Masaï ou encore le lancer de rungu. Contrairement à la chasse aux lions, les femmes ont également pu participer à des épreuves qui leur étaient réservées. Les vainqueurs ont remporté différents prix tels que des bourses scolaires, de l'argent ou encore du bétail. Ce projet a reçu le soutien du champion olympique kényan David Rudisha qui était présent pour la clôture des Jeux.