Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID en régions

Football : le club du Havre s'engage à réduire son impact environnemental

Le Havre devient le deuxième club de football en France à s'engager dans le FPFP.
©Pexels

Le club de football du Havre vient de s’engager à réduire son impact environnemental à travers le label Fair Play For Planet. Une démarche qui témoigne d'une véritable prise de conscience écologique dans le monde du sport.

Le sport se met au vert au Havre. Le 19 juillet dernier, le Havre Athletic Club (HAC) a signé un engagement jusqu’en 2025 avec le label Fair Play For Planet (FPFP), selon un communiqué de l'organisme. En s’engageant dans la voie du développement durable, Le Havre devient ainsi le second club de football professionnel en France à suivre cette démarche, après l’Olympique Lyonnais au mois de janvier.

Le FPFP est le premier label vert pour les clubs sportifs en France. Fondé par l’ancien joueur de rugby Julien Pierre en novembre 2020 en partenariat avec l’ADEME, il fixe pour objectif aux clubs de sport de réduire leur impact environnemental. "Le sport est un puissant vecteur de changement des mentalités", explique Julien Pierre dans un communiqué. "Le dispositif que nous lançons avec l’ADEME peut contribuer à concilier sport et environnement et à infléchir les comportements de chacun au service de la sauvegarde de notre planète".

Parmi les recommandations pour réduire l’impact environnemental des clubs, le FPFP axe notamment ses priorités sur le transport, qui représente 80% de l’impact environnemental d’un événement sportif selon l'ADEME. Le FPFP veut encourager l’accès aux matchs en transports en commun et à vélo, ainsi qu’en développant des systèmes favorables au covoiturage et des transports de supporteurs en bus lors de matchs à l’extérieur. Le label vise également à sensibiliser aux comportements alimentaires des membres des clubs, en incitant à limiter la consommation de viande et à la remplacer par des solutions alternatives plus respectueuses de l'environnement. Les autres recommandations portent sur la réduction des déchets, la limitation de la consommation énergétique et sur le fait de privilégier les achats alimentaires de saison et en circuit court.

L'environnement comme nouveau défi pour le monde du football

Le dispositif du FPFP s’inscrit dans une prise de conscience globale du monde du sport de son impact environnemental, plus particulièrement dans le monde du football. Selon les chiffres de la FIFA, la dernière Coupe du Monde en 2018 a généré pas moins de 2 millions de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre, dont 74% ont été attribués aux transports. En France, la Ligue de Football Professionnel (LFP) a signé un partenariat avec le WWF en 2019 afin de sensibiliser le public au ramassage et au tri des déchets, ainsi que pour accompagner les clubs dans la réduction de leur empreinte environnementale.

En dehors du FPFP, plusieurs clubs de football ont lancé des initiatives pour limiter leur impact. Le club de Monaco a notamment réduit de 75% la consommation d'eau de sa pelouse en supprimant les éléments synthétiques qui la composaient. Plusieurs stades se sont également équipés de panneaux solaires afin d'être autonomes en énergie. Enfin, la préoccupation environnementale ne se limite pas aux frontières françaises. L'Angleterre a proposé depuis 2018 un plan de transition écologique pour limiter son empreinte carbone, qui comporte notamment des menus sans viande dans les stades ainsi que l'interdiction des déchets plastique.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet: mode d'emploi »

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs