Premier visuel du projet Cacao Eco Village
Valentinogareriatelier
Environnement

Équateur : un écovillage imaginé à partir de déchets de cacao

Un projet d’écovillage, conçu en fibre de cacao, a vu le jour en Équateur. L’architecte Valentino Gareri a imaginé des bâtiments écologiques dont la construction en impression 3D devrait débuter en 2022.  

Non, il ne s’agit pas d'une reproduction grandeur nature de Charlie et la Chocolaterie. Cet écovillage, dont la construction a été annoncée le 12 janvier et devrait débuter en 2022, se situera à Pedernales au nord-ouest de l’Equateur. À l’origine de ce projet, nommé Cacao Eco Village : l’architecte Valentino Gareri qui se spécialise dans la conception de bâtiments durables. Son idée novatrice : des buildings en déchets de cacao recyclés construits à l’aide d’imprimante 3D. Focus sur ce projet ambitieux.

Un projet durable pour les habitants

Implanté sur une zone qui cultive traditionnellement le cacao, l’écovillage imaginé par Valentino Gareri a pour but de faire vivre les fermiers du cacao et leur famille. À terme, la ville comprendra une chocolaterie et un centre d’enseignement et de recherche. L'architecte travaille en collaboration avec les fabricants de chocolat équatorien MUZE Cacao qui auront pour mission de créer des produits plus éthiques et respectueux de l’environnement.

Il faut rappeler que l'impact environnemental de la production de chocolat est important et est une cause de déforestation. Le Parisien relate dans un article daté du 4 novembre 2015 que selon l’organisme Nature Conservancy, la production d’un kilo de chocolat nécessite 17 000 litres d’eau. L'architecte Valentino Gareri s'efforce donc de rendre cette industrie plus durable. 

Des matériaux locaux et un village écologique

Tous les bâtiments seront construits à l’aide d’imprimantes 3D et de matériaux locaux naturels. Les déchets de fève de cacao issus de la chocolaterie MUZE Cacao seront réemployés pour construire des bâtiments dont l’ergonomie permettra la récupération des eaux de pluie.

En termes de circulation, le village sera majoritairement conçu pour les piétons et les cyclistes. L’utilisation de la voiture électrique sera favorisée par l’installation de bornes de recharge un peu partout dans la ville. Les trajets en voiture et en camion seront limités à la zone autour de l’usine. 

Des projets similaires ont vu le jour en France. En juin 2021, l’entreprise de BTP ERB en collaboration avec le collectif Empreinte, ont construit une maison de 130 m2 à Beaucouzé (Maine-et-Loire), à l’aide d’une imprimante 3D et de matériaux recyclés.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #9 : Comment vivre presque sans plastique ?

Au sommaire : état des lieux de la place du plastique dans nos vies, conséquences sur l'Homme et l'environnement, solutions pour s'en débarrasser... 68 pages de solutions pour passer à l'action.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.