©FreeProd33/Shutterstock
Environnement

Éolien : une large majorité de Français y est favorable, selon un sondage

Les Français ont en majorité, à 73%, une image favorable de l'énergie éolienne, et cette adhésion est encore plus marquée chez ceux vivant à moins de 10 km d'un parc éolien, selon un sondage publié jeudi, commandé à Harris Interactive par l'Ademe et le ministère de la Transition écologique.

Dans cette enquête, 73% des sondés disent avoir une bonne image de l'éolien (très bonne pour 51%, assez bonne pour 22%), 27% une mauvaise image.

Dans les Hauts-de-France et le Grand Est, régions qui concentrent une bonne part des éoliennes terrestres, elles ont une bonne image à 77% et 75% respectivement.

Globalement, l'adhésion l'emporte chez 80% des personnes possédant une résidence principale ou secondaire à moins de 10 km d'un champ éolien, et chez 88% de moins de 35 ans. Les Français se montrent ainsi à 71% favorables au développement de l'énergie éolienne, et même à 76% dans les Hauts-de-France et 74% dans le Grand Est.

En revanche, ils sont partagés sur le plan esthétique, un sur deux (52%) considérant que les éoliennes sont "quelque chose de beau".

Les Français sont favorables au développement des énergies renouvelables

"Depuis plusieurs mois, les énergies renouvelables, en particulier les éoliennes, font l'objet de vifs débats, voire sont les cibles de virulentes controverses. Ce sondage nous montre que la relation entre les Français et l'énergie éolienne n'est pas aussi polarisée qu'il n'y paraît", commente Arnaud Leroy, le PDG de l'Agence pour la transition écologique (Ademe), relevant au contraire "une adhésion pour faire face au dérèglement climatique".

Eolien mais aussi solaire ou encore gaz vert... près de 9 personnes sur 10 (88%) considèrent que le développement des énergies renouvelables en France est nécessaire face au dérèglement climatique.

Enquête réalisée en ligne du 28 juillet au 5 août sur un échantillon de 2.708 personnes représentatif des Français de plus de 18 ans, dont 530 des Hauts-de-France et 503 de la région Grand Est, avec une marge d'erreur inférieure à 2,3 points, selon Harris.

 

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France. 

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.