Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Déconfinement : une nouvelle plateforme pour réparer son vélo

coupdepoucevelo.fr est une plateforme qui offre la possibilité à tous les Français de bénéficier de l’aide d’un professionnel pour réparer leur vélo au sortir du confinement.
©connel/Shutterstock

Déconfinement oblige, la question des transports revient sur la table. Devant les mesures de distanciations sociales qui restent en vigueur, le vélo semble être, dans certains cas, le meilleur compromis. Afin de favoriser son utilisation, l’État lance une plateforme pour restaurer son vélo.

Selon un récent sondage du Parisien, le déconfinement devrait entraîner une hausse de la pratique du vélo de 57% en France. Fort de ce constat, le gouvernement tend à réinstaller le vélo comme un moyen de transport essentiel, alors qu’approche le 11 mai. En collaboration avec la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), l’État a mis en place coupdepoucevelo.fr, une plateforme offrant la possibilité à tous les Français de bénéficier de l’aide d’un professionnel pour réparer leur vélo, s’inscrivant plus largement dans un plan gouvernemental de 20 millions d’euros. 

Dans le détail, l’État prend en charge la somme de 50 € pour payer, au moins en partie, la remise en l’état de la bicyclette. "C’est un mode de déplacement qui est bon pour la planète, qui est bon pour la santé et qui est bon pour le porte-monnaie", justifie Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique lors d’un entretien télévisé sur LCI. La FUB espère réparer environ 300 000 vélos au total.

Bien que la plateforme propose un service de restauration, elle permet aussi à tous de bénéficier de formations de "remise en selle", offrant gratuitement une séance d’une heure d’accompagnement à l’usage du vélo. Les réparateurs professionnels ainsi que les associations ont jusqu’au 7 mai pour finaliser leur inscription. 

Si l’objectif du gouvernement est d’inciter les Français à favoriser le deux roues, il tend parallèlement à éviter l’utilisation massive de la voiture, qui créerait un pic important de pollution au sortir du confinement

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.