Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Cinq endroits pour observer la nature et se ressourcer dans les grandes villes

À l'intérieur ou à la périphérie des villes, les parcs et espaces verts offrent de nombreuses possibilités pour se ressourcer.
©Franck Legros/Shutterstock

Avec le retour des beaux jours, mettre un peu plus de nature dans son quotidien peut devenir nécessaire pour les habitants des grandes villes. ID vous propose quelques lieux où se ressourcer près des grandes villes.

En juin, avec le retour de l’été, le soleil et les hautes températures ne font pas toujours bon ménage avec l’environnement urbain. Pour les citadins, la sensation d’étouffer en ville peut devenir particulièrement sensible dans les périodes de fortes chaleurs voire de canicule. Les îlots de verdure sont alors un bon moyen de surmonter cette hostilité. Et le reste de l’année, la découverte de la faune et de la flore qui nous entoure est toujours enrichissante, d’autant plus en ville, ou à proximité, où elle reste souvent insoupçonnée.

Paris

Hormis les poumons verts de la capitale tels que le bois de Vincennes, le bois de Boulogne ou encore le domaine de Saint-Cloud, bien connus des parisiens en particulier durant les beaux jours, de grands espaces de nature sauvage subsistent en Île-de-France. La plupart d’entre eux se trouvent à portée de carte Navigo, à l’image des quatre parcs naturels qu’abrite la région : la Vexin, la vallée de Chevreuse, l’Oise Pays de France et le Gâtinais, desservis par les réseaux Transilien et RER. Ceux-ci recèlent une nature protégée dont on peut partir à la découverte par le biais de nombreux itinéraires de randonnée, ou bien à l’occasion d’une sorte nature organisée.

Marseille

À Marseille, la proximité de la mer Méditerranée et le mistral contribuent bien souvent à rafraîchir l’atmosphère. Le parc national des Calanques jouit également d’un grand succès, dont il est parfois victime, comme en témoigne le fait que sa direction veuille y imposer des quotas d’accès pour préserver cet écosystème fragile. Une quête d’ombre et de verdure pourra justifier un détour par le parc Borély ; en cas d’envie de grand air, les îles du Frioul peuvent donner lieu à une séance d’observation de la faune locale, notamment des oiseaux marins, à un peu plus de deux kilomètres au large de la cité phocéenne.

Lyon

Avec deux fleuves, de nombreux parcs, des monts et vallons, dans la métropole du Grand Lyon, ce ne sont pas les espaces naturels qui manquent. Ces espaces naturels périurbains représentent près de 24 000 hectares. Au Nord-Est de l’agglomération sur la commune de Villeurbanne, le parc naturel urbain de la Feyssine, traversé d’une longue piste cyclable qui longe le Rhône, est un îlot de tranquillité divisé en deux parties : une longue peupleraie d’une part, et une zone de prairie de l’autre. Les grands parcs urbains de Gerland, Fourvière, ou de la Tête d’Or, très boisés sont aussi des endroits privilégiés pour se ressourcer au cœur de la troisième ville de France.

Toulouse

Le principal atout naturel de la ville rose est la Garonne qui la traverse, et offre de belles possibilités de promenade. C’est aussi le cas du parc du Confluent, au sud de la ville, qui se trouve comme son nom l’indique là où se mêlent la Garonne et l’Ariège et constitue un vrai poumon vert. Très calme, le parc est classé réserve naturelle régionale (RNR) et l’on peut aisément s’y initier à l’observation de la faune et de la flore.

Nantes

Métropole très verte qui compte plus de 200 hectares d’espaces naturels, à l’image des marais de Goulaine, classé zone Natura 2000, à quelque 15 kilomètres de Nantes. Du reste, les bords de la Loire apportent de nombreux itinéraires de promenade dans l’agglomération. Autre espace naturel majeur, le lac de Grand-Lieu, 2e réserve ornithologique de France, offre un paysage d’une telle tranquillité que l’on ne soupçonnerait pas de n’être qu’à quelques encablures d’une grande métropole.  

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Slow Life : mode d’emploi pour ralentir »

Au sommaire : tout pour entreprendre un passage à une vie plus douce et apprendre à ralentir dans tous les domaines du quotidien.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs