Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

AGIR AU QUOTIDIEN

Bébé arrive : 9 réflexes pour qu'il respire un air sain à la maison

©New Africa/Shutterstock

S'il est important pour les adultes d'éviter autant que possible certaines sources de pollution présentes dans l'air, que dire des bébés ! ID vous livre quelques suggestions utiles afin de leur épargner une mauvaise qualité de l'air à la maison.

Qu’elle est belle, cette chambre préparée pour l’arrivée de bébé ! Une belle commode en bois verni, des cadres çà et là, une table de chevet, des petites lampes, des jouets… Qu’ils sont jolis, ces murs peints en blanc cassé ! Et que c’est propre ! Le sol brille de mille feux, ça sent bon la lavande… Bébé va respirer un air sain et s’épanouir dans un environnement très agréable. Vraiment ?

Saviez-vous que certains meubles, certains matériaux de construction et certains revêtements de sol pouvaient constituer une source continue de pollution ? Sans compter que d'autres sources occasionnelles existent : les produits ménagers, les parfums d'intérieur, les cosmétiques, le chauffage, la cigarette... Et puis il y a bien sûr l'humidité ! Douche, cuisine, séchage du linge...

Dans ce contexte, que faire pour que bébé respire un air... Respirable ? 

1. Aérer son intérieur 5 à 10 minutes par jour, matin et soir ; mais aussi quand on bricole, quand on fait du ménage, quand on prend une douche ou un bain, quand on prépare un repas, quand on met en route une lessive…

2. Nettoyer et ne surtout pas boucher ses entrées d’air ou bouches d’extraction. Si l’on dispose d’une ventilation mécanique contrôlée, veiller à son bon fonctionnement et faire appel à un spécialiste tous les trois ans pour son entretien. Conseil de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) pour vérifier que sa VMC fonctionne : placer une feuille de papier toilette devant la bouche d’extraction d’air et la tenir bien dans un coin. Elle doit être attirée vers la bouche.

Santé Publique France a lancé en septembre 2019, en partenariat avec le ministère de la Santé, le site "Agir pour bébé", qui émet quelques recommandations afin que l'arrivée du nouveau-né se fasse dans un environnement sain. Une partie est précisément consacrée à la qualité de l'air. L'occasion pour l'organisme de rappeler que nous sommes exposés à "un grand nombre de polluants présents dans l’air intérieur que nous respirons". Ces polluants peuvent être chimiques (COV, fumée de cigarette...), biologiques (animaux, moisissures...), prendre la forme de particules et de fibres... 

3. Dire stop au chimique (surtout quand il est facilement évitable) : bannir ou limiter fortement l’utilisation d’encens et de bougies. Si jamais l’on fume, le faire à l’extérieur. Pour faire fuir les moustiques, on préfère les moustiquaires aux répulsifs en tous genres. Globalement, mieux vaut éviter de vaporiser trop de produits en spray. 

4. Pour limiter l'humidité, couvrir ses casseroles pendant la cuisson et activer la hotte aspirante. Faire sécher son linge à l’extérieur ou dans une pièce bien aérée.

Comment vérifier le taux d’humidité chez soi ?

L’ADEME conseille d’utiliser un hygromètre ou testeur d’humidité. Le taux d’humidité doit être compris entre 40 et 60 % et la température entre 18 et 22 °C. Attention : des moisissures sur les murs et sur les plafonds sont le signe d’une forte humidité.

5. Faire son ménage en mode "écolo". On revient aux basiques : après tout, peu d'ingrédients suffisent pour un ménage 100 % écologique ! Le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc et le savon noir notamment (relire notre article sur le sujet). Si l'on préfère acheter des multisprays dans les rayons, on favorise ceux comportant le logo Écolabel Européen. On renonce à utiliser certains produits en contrepartie : on évite l’eau de Javel et les déboucheurs de canalisations qui peuvent être irritants et toxiques ; on limite l’utilisation de vaporisateurs comme les lave-vitres, les décapants pour four ou les désodorisants : l’ADEME rappelle qu’ils "contiennent des composés organiques volatils irritants, allergènes, voire toxiques pour certains". On ne mélange surtout pas les produits ménagers entre eux et on les dose correctement en respectant les consignes d'utilisation. 

6. Utiliser des serpillières, des chiffons microfibres ou encore un aspirateur équipé d'un filtre HEPA : voici ce que recommande Santé Publique France pour éviter de remettre en suspension dans l'air une partie des poussières. 

7. Préparer la chambre de bébé (notamment la pose de meubles) à l'avance. Pourquoi ? Selon le site "Agir pour bébé", la pose de certains meubles peut émettre des polluants volatils potentiellement dangereux pour la santé (COV, formaldéhyde...). Ces émissions sont liées "à l’utilisation de colles et de panneaux de particules lors de leur fabrication", particulièrement lorsqu'ils sont neufs. Il est donc important de prévoir une période, avant l'arrivée de bébé, où l'on pourra aérer assez souvent la pièce histoire d'évacuer les polluants. 

8. Surveiller de près ses appareils à combustion. Notamment les appareils de chauffage au bois individuels, qui doivent être régulièrement entretenus. Les chauffages d'appoint à gaz ou à pétrole ne doivent pas être utilisés de façon continue, rappelle l'ADEME dans son guide "Un air sain chez soi". L'installation et l'entretien de ses appareils à combustion doivent quoiqu'il en soit être réalisés par un professionnel. 

9. Prendre certaines précautions lorsque l'on fait du bricolage/des travaux. On scrute l'étiquette obligatoire présente sur les produits de construction et de décoration pour éviter ceux qui émettent trop de COV. On privilégie encore une fois les produits porteurs d'un label environnemental, et on les stocke dans un endroit ventilé durant la période où on les utilise. On respecte les consignes d'utilisation de chaque produit à la lettre. On n'oublie surtout pas d'aérer !

Vous avez un doute sur les produits ménagers que vous utilisez ? N'hésitez pas à vous tester ci-dessous (quiz réalisé en partenariat avec l'ADEME) : 

 

©Bébé (aussi) sera écolo

Vous avez apprécié cette information et aimeriez découvrir plus d’articles sur ce sujet ?

Découvrez notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo" ! 68 pages d’idées pratiques, d’astuces, de conseils et de témoignages de parents et d’experts pour aider les jeunes parents à accueillir bébé en mode « durable » et à allier écologie et économies.  

Commandez dès à présent votre exemplaire via notre campagne de prévente. 

Merci ! #TousActeurs.