Allain Bougrain-Dubourg, grand défenseur de la cause animale, président de la Ligue pour la protection des oiseaux.
©XAVIER LEOTY / AFP
Environnement

Allain Bougrain-Dubourg : "2024 : le droit et la science enfin pris en compte ?"

Depuis le temps que l'on sacrifie aux immuables vœux de la nouvelle année, sans que les espérances ne se concrétisent, la lassitude pourrait légitimement nous gagner. Rien à faire, nous récidivons.

En m'attardant sur notre comportement à l'égard de l'environnement, je m'inscris dans le mouvement d'espoir. L'interminable liste des vœux impose cependant quelques priorités. On pourrait inscrire dans l'urgence la réduction des gaz à effet de serre, la prise en compte de la biodiversité, le recul de la maltraitance animale, une éducation à l'environnement ambitieuse, l'abolition d'une chimie empoisonnant nos sols, la création de nouvelles réserves, la paix pour les dauphins, la fin de l'hippophagie, l'arrêt des élevages en batterie, la sauvegarde des tourbières, la fin du trafic d'espèces animales et végétales, l'interdiction des cuisses de grenouilles dans les restaurants et tant d'autres dossiers qui pérennisent d'inacceptables agressions en tous genres. Mais au fond, deux priorités pourraient résumer l’essentiel. Il nous faudrait enfin écouter la science et respecter le droit. 

La science a-t-elle enfin voix au chapitre ?

Les scientifiques sortent désormais de leur labo pour nous éclairer et nous guider. L'IPBES et le GIEC, ces deux plateformes réunissant les meilleurs chercheurs sur le climat et la biodiversité, en font périodiquement la démonstration. A l’évidence, leurs recommandations ne sont pas prises en compte, pire elles sont trop souvent méprisées. Concernant le droit, il est admirable en France.

Du devoir de précaution à la préservation des espèces, il balaye nos obligations élémentaires à l’égard de l’environnement. En appliquant les textes, nous assumerions l'essentiel de la protection qui s'impose. Mais nous tournons trop souvent le dos à la sagesse que nous nous sommes imposée. Je fais le vœu qu’enfin la science et le droit soient respectés comme il convient. C’est la seule potentialité d’un avenir durable.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #13 : "Sport et écologie : mode d’emploi”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour faire du sport en étant écolo au quotidien ! 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeurs

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.