Environnement

150 experts réunis à Paris pour un sommet inédit sur la biodiversité

Jusqu'à un million d'espèces seraient menacées d'extinction.
© MMCez/ Shutterstock

Au terme de ce sommet, un rapport de 1800 pages sera rendu public lundi 6 mai, et sera accompagné d'un "résumé pour les décideurs" qui présentera des pistes d'actions pour "sauver" la biodiversité.

À partir du lundi 29 avril, et ce pendant une semaine, les représentants de 132 pays et les experts de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) seront réunis à Paris afin d'adopter la première évaluation des écosystèmes depuis près de 15 ans. 

Au terme de cette semaine de réunions et de discussions, un rapport de 1800 pages, sur lequel ont travaillé 150 experts pendant trois ans, sera rendu public lundi 6 mai. Il sera accompagné d'un "résumé pour les décideurs", l'équivalent du rapport du GIEC pour le climat, qui présentera des pistes d'actions pour "sauver" la biodiversité et qui devra être discuté et adopté par les 132 pays membre de l'IPBES. "Les preuves sont incontestables : notre destruction de la biodiversité et des services écosystémiques a atteint des niveaux qui menacent notre bien-être au moins autant que les changements climatiques induits par l’Homme", a alerté Robert Watson à l'occasion de l'ouverture du sommet.

Un million d'espèces menacées d'extinction

Selon les premières conclusions du rapport, obtenues par l'AFP, sur les 8 millions d'espèces végétales et animales estimées, jusqu'à un million seraient menacées d'extinction, dont la plupart "dans les prochaines décennies". En 2018 déjà, le WWF tirait la sonnette d'alarme dans un rapport annuel : selon l'ONG, 60 % des animaux sauvages avaient disparu depuis 1970.